Le trafic global connaît une baisse moins importante (-4%) grâce à la bonne performance du trafic de transit (+31%). "Une performance du trafic de transit qui est à relativiser à cause des piètres résultats de l'année 2019, qui avait été particulièrement marquée par les basses eaux sur certaines voies d'eau européennes", explique le port de Bruxelles.

"Même si l'évolution sur les six premiers mois de l'année est négative, le trafic propre récent laisse penser que la reprise est bel et bien engagée. Ainsi, après des mois de mars, d'avril et de mai particulièrement touchés par les mesures sanitaires, le mois de juin a quant à lui connu une progression spectaculaire par rapport au mois de juin de l'année précédente, avec une augmentation de 11% par rapport à l'année 2019", relativise le port.

L'ensemble des secteurs présents au port de Bruxelles a connu un recul au premier semestre 2020 à l'exception des denrées alimentaires (+34%) et des produits agricoles (+3%).

"La bonne santé des deux secteurs les moins touchés par les mesures de confinement (les commerces alimentaires n'ont connu aucune fermeture imposée) constitue une preuve supplémentaire que le port de Bruxelles est bien au service de l'approvisionnement de la ville et joue à ce titre un rôle crucial pour permettre cet approvisionnement tout en diminuant l'impact environnemental associé à la logistique", souligne le port de Bruxelles.

Le trafic global connaît une baisse moins importante (-4%) grâce à la bonne performance du trafic de transit (+31%). "Une performance du trafic de transit qui est à relativiser à cause des piètres résultats de l'année 2019, qui avait été particulièrement marquée par les basses eaux sur certaines voies d'eau européennes", explique le port de Bruxelles. "Même si l'évolution sur les six premiers mois de l'année est négative, le trafic propre récent laisse penser que la reprise est bel et bien engagée. Ainsi, après des mois de mars, d'avril et de mai particulièrement touchés par les mesures sanitaires, le mois de juin a quant à lui connu une progression spectaculaire par rapport au mois de juin de l'année précédente, avec une augmentation de 11% par rapport à l'année 2019", relativise le port. L'ensemble des secteurs présents au port de Bruxelles a connu un recul au premier semestre 2020 à l'exception des denrées alimentaires (+34%) et des produits agricoles (+3%). "La bonne santé des deux secteurs les moins touchés par les mesures de confinement (les commerces alimentaires n'ont connu aucune fermeture imposée) constitue une preuve supplémentaire que le port de Bruxelles est bien au service de l'approvisionnement de la ville et joue à ce titre un rôle crucial pour permettre cet approvisionnement tout en diminuant l'impact environnemental associé à la logistique", souligne le port de Bruxelles.