Le taux d'emploi est passé de 68,2% en novembre à 69,5% en décembre. Il a davantage augmenté chez les femmes que chez les hommes et la hausse est surtout visible chez les plus jeunes. Auprès des plus de 55 ans, le taux d'emploi a diminué. Le taux d'emploi a augmenté en Flandre (74,4%) et en Wallonie (64,2%), mais a diminué à Bruxelles (59,7%).

Le taux de chômage, quant à lui, a diminué en décembre, à 5,2%. Après avoir atteint un record de 6,9% en août, il était resté stable de septembre à novembre, autour de 6,2%. Le taux de chômage retrouve désormais le niveau de décembre 2019 (5,3%). Entre novembre et décembre 2020, le taux de chômage a baissé en Flandre (2,8%) et en Wallonie (6,5%), mais il a augmenté à Bruxelles (14,7%).

En décembre, 38,7% des personnes ayant un emploi n'ont pas travaillé ou moins que d'habitude. Les vacances en sont de loin la raison principale, mais le chômage temporaire est également un motif d'absence fréquent, note Statbel.

L'office belge de statistique a également examiné le niveau de télétravail en décembre: 38,9% des personnes occupées ont travaillé parfois, habituellement ou toujours à domicile au cours du dernier mois de l'année 2020. Un pourcentage stable par rapport à novembre.

Le taux d'emploi est passé de 68,2% en novembre à 69,5% en décembre. Il a davantage augmenté chez les femmes que chez les hommes et la hausse est surtout visible chez les plus jeunes. Auprès des plus de 55 ans, le taux d'emploi a diminué. Le taux d'emploi a augmenté en Flandre (74,4%) et en Wallonie (64,2%), mais a diminué à Bruxelles (59,7%). Le taux de chômage, quant à lui, a diminué en décembre, à 5,2%. Après avoir atteint un record de 6,9% en août, il était resté stable de septembre à novembre, autour de 6,2%. Le taux de chômage retrouve désormais le niveau de décembre 2019 (5,3%). Entre novembre et décembre 2020, le taux de chômage a baissé en Flandre (2,8%) et en Wallonie (6,5%), mais il a augmenté à Bruxelles (14,7%). En décembre, 38,7% des personnes ayant un emploi n'ont pas travaillé ou moins que d'habitude. Les vacances en sont de loin la raison principale, mais le chômage temporaire est également un motif d'absence fréquent, note Statbel. L'office belge de statistique a également examiné le niveau de télétravail en décembre: 38,9% des personnes occupées ont travaillé parfois, habituellement ou toujours à domicile au cours du dernier mois de l'année 2020. Un pourcentage stable par rapport à novembre.