Les fleurs traditionnelles: un marché peu éthique...

Si les occasions d'offrir un bouquet sont légion, peu s'interrogent sur l'origine des fleurs. Or, 80,7 % viennent des pays du Sud et sont rarement produites de manière éthique. Selon l'ONG néerlandaise Hivos, qui a lancé la campagne Power of the Fair Trade Flower, la majorité des tâches sont effectuées par des jeunes femmes, pour un salaire minimum de 1,25 euro par jour au Kenya, 0,96 euro en Tanzanie ! De plus, elles travaillent dans des conditions pénibles, avec des produits chimiques utilisés sans précaution et de nombreux cas d'abus sexuels.
...