"Nous avons arrêté les livraisons à l'UE dans le cadre des sanctions imposées à l'actionnaire. Nous redirigeons les flux de matières premières vers des marchés mondiaux alternatifs", a déclaré Severstal dans un communiqué cité par les agences russes.

Selon Severstal, les livraisons vers l'Europe s'élèvent en moyenne à environ 2,5 millions de tonnes d'acier par an et représentent environ un tiers du chiffre d'affaires total de l'entreprise.

L'Union européenne a inscrit lundi Alexeï Mordachov, principal actionnaire du groupe, sur une liste noire de personnalités considérées comme proches du président russe.

Ces personnalités ont été sanctionnées par un gel de leurs avoirs et une interdiction de séjour dans l'UE à cause de la guerre menée par Moscou contre l'Ukraine.

Dans un communiqué publié lundi soir, M. Mordachov a voulu se distancier des autorités russes.

"Je n'ai absolument rien à voir avec les tensions géopolitiques actuelles et je ne comprends pas pourquoi l'UE m'a imposé des sanctions", a déclaré l'homme d'affaires.

"Il est terrible que des Ukrainiens et des Russes meurent, que des personnes souffrent de privations et que l'économie s'effondre", a ajouté M. Mordachov, qui a assuré espérer "qu'un moyen puisse être trouvé dans un avenir très proche pour résoudre ce conflit et mettre fin à l'effusion de sang".

"Nous avons arrêté les livraisons à l'UE dans le cadre des sanctions imposées à l'actionnaire. Nous redirigeons les flux de matières premières vers des marchés mondiaux alternatifs", a déclaré Severstal dans un communiqué cité par les agences russes.Selon Severstal, les livraisons vers l'Europe s'élèvent en moyenne à environ 2,5 millions de tonnes d'acier par an et représentent environ un tiers du chiffre d'affaires total de l'entreprise. L'Union européenne a inscrit lundi Alexeï Mordachov, principal actionnaire du groupe, sur une liste noire de personnalités considérées comme proches du président russe.Ces personnalités ont été sanctionnées par un gel de leurs avoirs et une interdiction de séjour dans l'UE à cause de la guerre menée par Moscou contre l'Ukraine.Dans un communiqué publié lundi soir, M. Mordachov a voulu se distancier des autorités russes."Je n'ai absolument rien à voir avec les tensions géopolitiques actuelles et je ne comprends pas pourquoi l'UE m'a imposé des sanctions", a déclaré l'homme d'affaires."Il est terrible que des Ukrainiens et des Russes meurent, que des personnes souffrent de privations et que l'économie s'effondre", a ajouté M. Mordachov, qui a assuré espérer "qu'un moyen puisse être trouvé dans un avenir très proche pour résoudre ce conflit et mettre fin à l'effusion de sang".