L'incertitude engendrée par la crise du coronavirus a poussé bon nombre de techniciens de l'événementiel à se reconvertir comme électricien, monteur ou chauffeur dans des entreprises classiques, selon une enquête réalisée par Amplo qui affirme représenter 60% du marché intérimaire dans l'événementiel. Des clients du prestataire RH doivent parfois refuser des missions en raison d'un manque de personnel. "La même quantité de travail doit être réalisée aujourd'hui avec près d'un tiers des effectifs en moins. Il faut inverser au plus vite la tendance en engageant massivement", estime Amplo. "Le taux d'activité est en ce moment 140% plus élevé que l'an dernier au même moment. Et la saison des festivals de l'été a à peine commencé. Nous tablons sur un nombre minimum de 600 places disponibles pour des profils techniques et des machinistes."

L'incertitude engendrée par la crise du coronavirus a poussé bon nombre de techniciens de l'événementiel à se reconvertir comme électricien, monteur ou chauffeur dans des entreprises classiques, selon une enquête réalisée par Amplo qui affirme représenter 60% du marché intérimaire dans l'événementiel. Des clients du prestataire RH doivent parfois refuser des missions en raison d'un manque de personnel. "La même quantité de travail doit être réalisée aujourd'hui avec près d'un tiers des effectifs en moins. Il faut inverser au plus vite la tendance en engageant massivement", estime Amplo. "Le taux d'activité est en ce moment 140% plus élevé que l'an dernier au même moment. Et la saison des festivals de l'été a à peine commencé. Nous tablons sur un nombre minimum de 600 places disponibles pour des profils techniques et des machinistes."