Les routiers ukrainiens sont surtout engagés par des sociétés de transport polonaises et lituaniennes au sein desquelles ils représenteraient un tiers des conducteurs. Ils sont actuellement indisponibles car ils ont été appelés à prendre les armes pour défendre le territoire ukrainien contre les forces russes.

Des entreprises d'Europe de l'Est ont déjà dû reporter ou annuler des convois.

Des conducteurs de poids lourds ukrainiens sont également actifs sur les routes belges.

Le Fonds social Transport et Logistique (FSTL) a ainsi ouvert un numéro d'urgence (+32 2/421.10.55) afin d'aider les chauffeurs ukrainiens, russes et biélorusses, actuellement en Belgique, qui ont perdu le contact avec leur base d'origine en raison du conflit et qui risquent donc de manquer d'argent ou de nourriture.

Les routiers ukrainiens sont surtout engagés par des sociétés de transport polonaises et lituaniennes au sein desquelles ils représenteraient un tiers des conducteurs. Ils sont actuellement indisponibles car ils ont été appelés à prendre les armes pour défendre le territoire ukrainien contre les forces russes. Des entreprises d'Europe de l'Est ont déjà dû reporter ou annuler des convois. Des conducteurs de poids lourds ukrainiens sont également actifs sur les routes belges. Le Fonds social Transport et Logistique (FSTL) a ainsi ouvert un numéro d'urgence (+32 2/421.10.55) afin d'aider les chauffeurs ukrainiens, russes et biélorusses, actuellement en Belgique, qui ont perdu le contact avec leur base d'origine en raison du conflit et qui risquent donc de manquer d'argent ou de nourriture.