Un coup de sonde réalisé par le Voka montre que le pessimisme croît parmi les chefs d'entreprises du nord du pays. Les craintes sont de plus en plus nombreuses par rapport à la conjoncture économique. Un chef d'entreprise sur cinq s'attend ainsi à ce que ses activités se contractent lors des six prochains mois: un niveau qui n'avait plus été atteint depuis six ans. Une entreprise exportatrice sur quatre table sur une baisse des commandes lors du prochain semestre.

La kyrielle d'incertitudes au niveau mondial pèse sur l'économie. Parmi celles-ci: la guerre commerciale entre les USA et la Chine, le ralentissement de l'économie chinoise, le Brexit, les problèmes de l'industrie allemande, les marchés financiers...

Tout cela augmente le risque de récession, que le Voka estime à "50-50". "Si l'économie allemande ne se rétablit pas à court terme et si le Brexit se fait sans accord, une récession sera difficile à éviter", résume l'organisation patronale flamande.