Suite à cette enquête, l'autorité irlandaise de protection des données (DPC) "a infligé une amende de 225 millions d'euros à WhatsApp", a-t-elle indiqué dans un communiqué. La DPC "a également imposé un blâme" à cette filiale de Facebook, et l'a enjointe "de se mettre en conformité" avec les règles européennes.

Suite à cette enquête, l'autorité irlandaise de protection des données (DPC) "a infligé une amende de 225 millions d'euros à WhatsApp", a-t-elle indiqué dans un communiqué. La DPC "a également imposé un blâme" à cette filiale de Facebook, et l'a enjointe "de se mettre en conformité" avec les règles européennes.