Les activités dites "extracurriculaires" constituent toutes les activités réalisées en dehors des études, de sa formation ou de sa carrière. Elles englobent les loisirs, qu'ils soient sportifs, artisanaux ou culturels, l'implication dans une association, ou encore, des activités de bénévolat,... Ces activités méritent d'être mentionnées afin que les employeurs puissent en connaître davantage sur le profil et les compétences du candidat qui postule.

Comment bien inclure les activités extracurriculaires dans son CV ? Le spécialiste du recrutement Walters People donne quelques conseils.

En tant que professionnel débutant

En particulier lorsque vous arrivez sur le marché du travail, il est important d'inclure un certain nombre d'activités extrascolaires dans votre CV, même si elles n'ont pas de rapport direct avec l'emploi auquel vous postulez. Elles vous distingueront des autres starters. C'est un moyen de montrer que vous avez déjà certaines compétences, même si vous n'avez pas encore d'expérience professionnelle concrète dans un emploi réel, explique Walters People.

C'est aussi un bon moyen de mettre en avant vos centres d'intérêt. Pensez par exemple au poste de président d'une association étudiante, sportive ou autre, au bénévolat pour une bonne cause ou au fait d'être membre d'un groupe. Les activités extracurriculaires en disent long sur vos intérêts personnels. Les projets ou ateliers qui font partie de votre programme d'études sont mieux mentionnés ailleurs.

En tant que professionnel expérimenté

Même si vous êtes dans le milieu professionnel depuis quelques années, certaines activités annexes peuvent constituer une valeur ajoutée sur votre CV, poursuit Walters People. Les employeurs aiment en effet savoir ce qu'un potentiel futur employé aime faire en dehors de son travail. C'est un moyen de montrer que vous êtes engagé socialement, par exemple, ou que vous avez des connaissances et des compétences en dehors de votre propre domaine d'expertise.

Une sélection judicieuse

Il n'est pas nécessaire de tout mentionner. Le nombre d'activités supplémentaires dépend principalement de votre expérience professionnelle. Vous êtes récemment diplômé ou vous débutez votre carrière ? Vos activités extracurriculaires devraient alors retenir davantage l'attention que si vous avez déjà plusieurs années d'expérience professionnelle. Une sélection est parfois judicieuse. Gardez à l'esprit le poste pour lequel vous postulez : y a-t-il certains points communs avec cet emploi ? Pensez également à la façon dont vous voulez vous profiler : qu'est-ce que cet hobby reflète comme image ?

Si vous avez des doutes sur le fait qu'une certaine activité extracurriculaire joue en votre (dé) faveur, ne la mentionnez pas. Réfléchissez également à l'ancienneté de la formation et à sa pertinence par rapport au niveau que vous avez atteint. Les postes au conseil d'administration ont une durée de vie d'environ dix ans.

Ne pas être exhaustif

De même, il n'est pas nécessaire d'être exhaustif dans la mention des activités extracurriculaires actuelles. Évitez de donner l'impression qu'ils exigent beaucoup de temps et d'énergie et que vous ne pourrez pas vous consacrer pleinement au nouvel emploi auquel vous postulez.

La bonne place sur le CV

Pratiquement, sur votre CV, il est préférable de mentionner ces activités juste après votre expérience professionnelle et votre formation. Tout comme vos autres expériences, vous les placerez dans l'ordre chronologique inverse et vous leur attribuerez une date de début et de fin. Décrivez brièvement votre rôle ou l'activité que vous avez menée, et non pas seulement l'association ou le club. Si l'activité secondaire est en rapport avec le poste auquel vous postulez (par exemple, vous étiez responsable de la promotion dans votre club et vous postulez maintenant pour un emploi de consultant en communication), donnez une brève explication de vos tâches, comme vous le feriez pour votre expérience professionnelle.

Les activités dites "extracurriculaires" constituent toutes les activités réalisées en dehors des études, de sa formation ou de sa carrière. Elles englobent les loisirs, qu'ils soient sportifs, artisanaux ou culturels, l'implication dans une association, ou encore, des activités de bénévolat,... Ces activités méritent d'être mentionnées afin que les employeurs puissent en connaître davantage sur le profil et les compétences du candidat qui postule. En tant que professionnel débutantEn particulier lorsque vous arrivez sur le marché du travail, il est important d'inclure un certain nombre d'activités extrascolaires dans votre CV, même si elles n'ont pas de rapport direct avec l'emploi auquel vous postulez. Elles vous distingueront des autres starters. C'est un moyen de montrer que vous avez déjà certaines compétences, même si vous n'avez pas encore d'expérience professionnelle concrète dans un emploi réel, explique Walters People. C'est aussi un bon moyen de mettre en avant vos centres d'intérêt. Pensez par exemple au poste de président d'une association étudiante, sportive ou autre, au bénévolat pour une bonne cause ou au fait d'être membre d'un groupe. Les activités extracurriculaires en disent long sur vos intérêts personnels. Les projets ou ateliers qui font partie de votre programme d'études sont mieux mentionnés ailleurs. Même si vous êtes dans le milieu professionnel depuis quelques années, certaines activités annexes peuvent constituer une valeur ajoutée sur votre CV, poursuit Walters People. Les employeurs aiment en effet savoir ce qu'un potentiel futur employé aime faire en dehors de son travail. C'est un moyen de montrer que vous êtes engagé socialement, par exemple, ou que vous avez des connaissances et des compétences en dehors de votre propre domaine d'expertise.Il n'est pas nécessaire de tout mentionner. Le nombre d'activités supplémentaires dépend principalement de votre expérience professionnelle. Vous êtes récemment diplômé ou vous débutez votre carrière ? Vos activités extracurriculaires devraient alors retenir davantage l'attention que si vous avez déjà plusieurs années d'expérience professionnelle. Une sélection est parfois judicieuse. Gardez à l'esprit le poste pour lequel vous postulez : y a-t-il certains points communs avec cet emploi ? Pensez également à la façon dont vous voulez vous profiler : qu'est-ce que cet hobby reflète comme image ? Si vous avez des doutes sur le fait qu'une certaine activité extracurriculaire joue en votre (dé) faveur, ne la mentionnez pas. Réfléchissez également à l'ancienneté de la formation et à sa pertinence par rapport au niveau que vous avez atteint. Les postes au conseil d'administration ont une durée de vie d'environ dix ans. De même, il n'est pas nécessaire d'être exhaustif dans la mention des activités extracurriculaires actuelles. Évitez de donner l'impression qu'ils exigent beaucoup de temps et d'énergie et que vous ne pourrez pas vous consacrer pleinement au nouvel emploi auquel vous postulez. Pratiquement, sur votre CV, il est préférable de mentionner ces activités juste après votre expérience professionnelle et votre formation. Tout comme vos autres expériences, vous les placerez dans l'ordre chronologique inverse et vous leur attribuerez une date de début et de fin. Décrivez brièvement votre rôle ou l'activité que vous avez menée, et non pas seulement l'association ou le club. Si l'activité secondaire est en rapport avec le poste auquel vous postulez (par exemple, vous étiez responsable de la promotion dans votre club et vous postulez maintenant pour un emploi de consultant en communication), donnez une brève explication de vos tâches, comme vous le feriez pour votre expérience professionnelle.