Au niveau moins 2 de la gare de Bruxelles-Midi se situent les vestiaires du personnel de Securail et Eurostar ainsi que le passage vers le terminal sécurisé pour les trains Eurostar qui relient la Belgique au Royaume-Uni, expliquait à Belga Philippe Dubois. Toutefois, ces locaux sont touchés par un problème d'eaux usées et un reflux d'odeurs nauséabondes. En conséquence, le personnel menaçait d'arrêter le travail, ce qui aurait empêché le départ du train Eurostar de 15h52 depuis la gare de Bruxelles-Midi.

Avertie lundi matin, la SNCB a indiqué avoir fait appel "immédiatement" à une firme pour déboucher les canalisations. Cette opération était prévue à 15h00 et les locaux vont être nettoyés, a expliqué Elisa Roux, porte-parole de la compagnie ferroviaire, à Belga. "Le but est de régler ce problème de façon structurelle et dans l'attente d'une solution définitive, un débouchage préventif sera réalisé deux fois par semaine."

En conséquence et après une réunion avec la direction, il a été décidé de ne pas mener d'actions, a confirmé M. Dubois.

Au niveau moins 2 de la gare de Bruxelles-Midi se situent les vestiaires du personnel de Securail et Eurostar ainsi que le passage vers le terminal sécurisé pour les trains Eurostar qui relient la Belgique au Royaume-Uni, expliquait à Belga Philippe Dubois. Toutefois, ces locaux sont touchés par un problème d'eaux usées et un reflux d'odeurs nauséabondes. En conséquence, le personnel menaçait d'arrêter le travail, ce qui aurait empêché le départ du train Eurostar de 15h52 depuis la gare de Bruxelles-Midi. Avertie lundi matin, la SNCB a indiqué avoir fait appel "immédiatement" à une firme pour déboucher les canalisations. Cette opération était prévue à 15h00 et les locaux vont être nettoyés, a expliqué Elisa Roux, porte-parole de la compagnie ferroviaire, à Belga. "Le but est de régler ce problème de façon structurelle et dans l'attente d'une solution définitive, un débouchage préventif sera réalisé deux fois par semaine." En conséquence et après une réunion avec la direction, il a été décidé de ne pas mener d'actions, a confirmé M. Dubois.