Norwegian Air est une compagnie low-cost atypique. En plus des vols courts, la compagnie se concentre également sur les vols long-courrier bon marché, en particulier vers les États-Unis. Si ces vols sont très populaires, les marges dégagées sont extrêmement faibles et les coûts de la flotte pèsent sur le bilan. Après des années de croissance, Norwegian s'efforce désormais de préserver ses bénéfices. Les routes les plus déficitaires ont été supprimées et une partie de la flotte a été vendue. Au premier semestre, la moitié des économies prévues (2 milliards de couronnes, soit 207 millions d'euros) ont déjà été réalisées. Le bénéfice avant impôts et taxes est depuis plus élevé que prévu. Le fait de devoir garder au sol 18 appareils Boeing 737 MAX pèse sur les résultats. La société s'attend à un impact de 700 millions de couronnes (75 millions d'euros) sur l'ensemble de l'année. Norwegian espère pouvoir exploiter ses vols à nouveau en octobre avec le MAX. La compagnie n'opère pas en Belgique.