Air France, qui fait partie du groupe Air France-KLM, souffre de la crise, tout comme les autres compagnies du secteur. L'entreprise accumule les pertes et a dû être maintenue à flot grâce à une aide d'Etat. La France et les Pays-Bas ont garanti conjointement des milliards d'aide d'urgence à Air France-KLM.

Un soutien supplémentaire est d'ailleurs en cours de discussion. L'un des points de friction dans les négociations est que les Pays-Bas veulent investir au niveau de KLM et non au niveau de la société-mère cotée en Bourse et basée à Paris. Cela va à l'encontre de la volonté du gouvernement français, qui affirme que tout investissement dans le groupe profitera également à KLM.

Air France, qui fait partie du groupe Air France-KLM, souffre de la crise, tout comme les autres compagnies du secteur. L'entreprise accumule les pertes et a dû être maintenue à flot grâce à une aide d'Etat. La France et les Pays-Bas ont garanti conjointement des milliards d'aide d'urgence à Air France-KLM. Un soutien supplémentaire est d'ailleurs en cours de discussion. L'un des points de friction dans les négociations est que les Pays-Bas veulent investir au niveau de KLM et non au niveau de la société-mère cotée en Bourse et basée à Paris. Cela va à l'encontre de la volonté du gouvernement français, qui affirme que tout investissement dans le groupe profitera également à KLM.