À partir d'octobre 2021, les passagers au départ ou à l'arrivée de Brussels Airport nécessitant un PCR ont eu la possibilité de réaliser en plus le test rapide miDiagnostics. Les résultats des deux dépistages ont ensuite été comparés. Près de 600 passagers ont participé à l'étude sur une période de deux mois.

L'étude pilote a permis de confirmer la précision des résultats de ces nouveaux tests, déjà démontrée dans les essais cliniques précédents. Ces nouveaux dépistages permettent en outre un délai de traitement plus court. En laboratoire, les tests PCR conventionnels ont un temps de traitement compris entre trois heures (avec une procédure rapide) et 12 à 48 heures. Le test développé par le concepteur belge nécessite quant à lui moins de 20 minutes pour obtenir un résultat.

"La prochaine étape sera le déploiement à grande échelle, que nous lancerons à la fin du mois d'avril", a déclaré la CEO de miDiagnostics, Katleen Verleysen.

La CEO de miDiagnostics, Katleen Verleyse.n, Belga
La CEO de miDiagnostics, Katleen Verleyse.n © Belga

MiDiagnostics est issue de l'Imec, centre de R&D et d'innovation en nanoélectronique et technologies numériques situé à Louvain, et d'une collaboration de recherche avec l'Université américaine Johns Hopkins. L'étude a été menée en étroite collaboration avec Brussels Airport Company, Ecolog et Eurofins Labo Van Poucke.

À partir d'octobre 2021, les passagers au départ ou à l'arrivée de Brussels Airport nécessitant un PCR ont eu la possibilité de réaliser en plus le test rapide miDiagnostics. Les résultats des deux dépistages ont ensuite été comparés. Près de 600 passagers ont participé à l'étude sur une période de deux mois. L'étude pilote a permis de confirmer la précision des résultats de ces nouveaux tests, déjà démontrée dans les essais cliniques précédents. Ces nouveaux dépistages permettent en outre un délai de traitement plus court. En laboratoire, les tests PCR conventionnels ont un temps de traitement compris entre trois heures (avec une procédure rapide) et 12 à 48 heures. Le test développé par le concepteur belge nécessite quant à lui moins de 20 minutes pour obtenir un résultat. "La prochaine étape sera le déploiement à grande échelle, que nous lancerons à la fin du mois d'avril", a déclaré la CEO de miDiagnostics, Katleen Verleysen. MiDiagnostics est issue de l'Imec, centre de R&D et d'innovation en nanoélectronique et technologies numériques situé à Louvain, et d'une collaboration de recherche avec l'Université américaine Johns Hopkins. L'étude a été menée en étroite collaboration avec Brussels Airport Company, Ecolog et Eurofins Labo Van Poucke.