La première nouveauté puise tout de même son inspiration dans l'histoire de la brasserie et plus précisément dans celle de Feuillien, ce moine irlandais venu évangéliser la région au 7e siècle. Le St-Feuillien Triple Distilled Malt est issu d'une triple distillation, procédé qui fait la fierté des producteurs de whiskeys irlandais.

Il n'est toutefois pas question de whiskey ni de whisky ici. Et contrairement à certaines brasseries qui envisagent la distillation après un brassin raté, la brasserie du Roeulx a fait distiller quelque 500 hectolitres de moût utilisé normalement pour la Saint-Feuillien Triple. Le résultat, 4.000 litres environ, est affiné pendant six mois dans des fûts de bourbon. La distillation a été confiée à Lambicool à Grâce-Hollogne, là où Etienne Bouillon effectue des productions à façon.

S'il convient de consommer ce spiritueux avec beaucoup de modération, il faudra se montrer prudent aussi avec l'une des nouvelles bières de la maison: une quadruple à 11% vol. alc. La demande pour ce type de bière est venue de l'étranger, mais la brasserie ne souhaite pas se cantonner à un produit d'exportation.

La seconde bière, lancée à l'occasion d'Horeca Expo à Gand du 17 au 21 novembre, est nettement plus légère. La "Five" doit son nom à sa teneur en alcool. Il s'agit d'une bière de soif destinée à une clientèle jeune, de par le graphisme et le goût, souligne l'administratrice déléguée de Saint-Feuillien, Dominique Friart. Pas de bière sans alcool donc, un produit qui a pourtant la cote chez certains confrères mais dans lequel Mme Friart ne croit pas. "Ou tu fais de la bière, ou tu n'en fais pas", assène-t-elle.

Alors que ce sont généralement les petites brasseries, récemment mises sur pied, qui se lancent dans les créations multiples, Dominique Friart est convaincue de la nécessité de donner un coup de fouet à sa gamme de bières, jusqu'ici assez classique (bières d'abbaye, blonde forte...). "Il faut casser les codes et aller vers autre chose", selon elle.

Saint-Feuillien est également connue pour ses quatre bières Grisette qui deviendront toutes bio au printemps prochain. Deux d'entre elles, la triple et la blonde, sont en outre sans gluten.

La première nouveauté puise tout de même son inspiration dans l'histoire de la brasserie et plus précisément dans celle de Feuillien, ce moine irlandais venu évangéliser la région au 7e siècle. Le St-Feuillien Triple Distilled Malt est issu d'une triple distillation, procédé qui fait la fierté des producteurs de whiskeys irlandais. Il n'est toutefois pas question de whiskey ni de whisky ici. Et contrairement à certaines brasseries qui envisagent la distillation après un brassin raté, la brasserie du Roeulx a fait distiller quelque 500 hectolitres de moût utilisé normalement pour la Saint-Feuillien Triple. Le résultat, 4.000 litres environ, est affiné pendant six mois dans des fûts de bourbon. La distillation a été confiée à Lambicool à Grâce-Hollogne, là où Etienne Bouillon effectue des productions à façon. S'il convient de consommer ce spiritueux avec beaucoup de modération, il faudra se montrer prudent aussi avec l'une des nouvelles bières de la maison: une quadruple à 11% vol. alc. La demande pour ce type de bière est venue de l'étranger, mais la brasserie ne souhaite pas se cantonner à un produit d'exportation. La seconde bière, lancée à l'occasion d'Horeca Expo à Gand du 17 au 21 novembre, est nettement plus légère. La "Five" doit son nom à sa teneur en alcool. Il s'agit d'une bière de soif destinée à une clientèle jeune, de par le graphisme et le goût, souligne l'administratrice déléguée de Saint-Feuillien, Dominique Friart. Pas de bière sans alcool donc, un produit qui a pourtant la cote chez certains confrères mais dans lequel Mme Friart ne croit pas. "Ou tu fais de la bière, ou tu n'en fais pas", assène-t-elle. Alors que ce sont généralement les petites brasseries, récemment mises sur pied, qui se lancent dans les créations multiples, Dominique Friart est convaincue de la nécessité de donner un coup de fouet à sa gamme de bières, jusqu'ici assez classique (bières d'abbaye, blonde forte...). "Il faut casser les codes et aller vers autre chose", selon elle. Saint-Feuillien est également connue pour ses quatre bières Grisette qui deviendront toutes bio au printemps prochain. Deux d'entre elles, la triple et la blonde, sont en outre sans gluten.