Depuis 2009, les chiffres européens de nuitées passées pour des séjours d'affaires ou de loisirs, sont en hausse constante.

En 2019, l'Espagne (469 millions de nuitées, soit +0,5% par rapport à 2018) est restée en tête, devant la France (446 millions, +0,8%), l'Allemagne (436 millions, +4,0%), l'Italie (433 millions, +0,9%) et le Royaume-Uni (375 millions, +5,7%).

En Belgique, 42,1 millions de nuitées au total ont été comptabilisées en 2019, en hausse de 1,9%. A parts égales entre non-résidents (+2,4% par rapport à 2018) et résidents (+1,5%).

L'an dernier, le nombre de nuitées passées dans des hébergements touristiques a augmenté dans la quasi-totalité des États-membres, les plus fortes hausses ayant été enregistrées en Slovaquie (+12,6%) et en Lituanie (+10,0%), suivies par les Pays-Bas (+6,8%), le Royaume-Uni (+5,7%) et la Roumanie (+5,6%). En revanche, des baisses ont été observées en Grèce (-3,0%) et à Malte (-2,7%).

Depuis 2009, les chiffres européens de nuitées passées pour des séjours d'affaires ou de loisirs, sont en hausse constante. En 2019, l'Espagne (469 millions de nuitées, soit +0,5% par rapport à 2018) est restée en tête, devant la France (446 millions, +0,8%), l'Allemagne (436 millions, +4,0%), l'Italie (433 millions, +0,9%) et le Royaume-Uni (375 millions, +5,7%). En Belgique, 42,1 millions de nuitées au total ont été comptabilisées en 2019, en hausse de 1,9%. A parts égales entre non-résidents (+2,4% par rapport à 2018) et résidents (+1,5%). L'an dernier, le nombre de nuitées passées dans des hébergements touristiques a augmenté dans la quasi-totalité des États-membres, les plus fortes hausses ayant été enregistrées en Slovaquie (+12,6%) et en Lituanie (+10,0%), suivies par les Pays-Bas (+6,8%), le Royaume-Uni (+5,7%) et la Roumanie (+5,6%). En revanche, des baisses ont été observées en Grèce (-3,0%) et à Malte (-2,7%).