Toutes les Régions du pays sont concernées par cette augmentation, la Flandre (4.244, +19,7%) et la Wallonie (2.192, +20,8%) étant davantage touchées que Bruxelles (2.267, +3%).

Selon Graydon, cette année sera proche du record de 2013. Seules 201 faillites de plus avaient alors été enregistrées pendant les neuf premiers mois de l'année.

Un certain nombre de changements législatifs peuvent expliquer ce nombre élevé de faillites, estime Eric Van den Broele, de Graydon. "Aujourd'hui, les ASBL et les professions libérales peuvent aussi tomber en faillite et obtenir ensuite une seconde chance. En outre, les tribunaux ont utilisé l'arsenal législatif pour mieux réprimer les sociétés fantômes."

Durant les trois premiers trimestres de 2019, 15.871 pertes d'emplois sont directement liées à la faillite de l'employeur. Il s'agit d'une croissance de 19,3% par rapport à la même période l'année dernière, cela reste toutefois en deçà des chiffres enregistrés durant la crise. Neuf entreprises déclarées en faillite comptaient plus de 100 travailleurs, pour un total de 1.944 emplois.

La récente faillite de Thomas Cook n'est pas incluse dans ces chiffres.