Hors livre numérique, le marché du livre neuf en Belgique francophone a connu une excellente année 2021. Avec les confinements et les fermetures de magasins, 2020 avait été compliqué pour le secteur. Celui-ci avait néanmoins réussi à limiter la casse avec une perte limitée à 4,5%. Changement de visage l'an dernier a...

Hors livre numérique, le marché du livre neuf en Belgique francophone a connu une excellente année 2021. Avec les confinements et les fermetures de magasins, 2020 avait été compliqué pour le secteur. Celui-ci avait néanmoins réussi à limiter la casse avec une perte limitée à 4,5%. Changement de visage l'an dernier avec une année historique et une hausse de 17,2% en valeur selon l'Association des éditeurs belges et le bureau GfK. Cette augmentation n'est pas monolithique et s'exprime différemment suivant les points de vente: libraires (+14,4%), grandes chaînes culturelles, chaînes de librairie et sites de vente en ligne (+22,7%) et grandes surfaces classiques (+1,5%). On le voit, la vente en ligne se porte bien chez nous et ce n'est en soi pas une bonne nouvelle puisque, de façon très majoritaire, il s'agit d'acteurs étrangers comme Amazon. Mais la bonne tenue de nos libraires indépendants est une excellente nouvelle vu le contexte. Qu'a acheté le Belge francophone l'an dernier? En fait, on assiste à une révolution puisque la BD (+35,1%) vient supplanter la littérature générale (+10,4%). Il s'est ainsi vendu pour 62,9 millions d'euros de BD l'an dernier pour 55,9 millions de romans, polars, etc. La littérature jeunesse clôture le podium avec un chiffre d'affaires de 42,5 millions d'euros. On notera encore la forte progression des thématiques loisirs et vie pratique (+22,2%), celle des sciences humaines et des techniques (+26,2%) et de l'histoire (+19,3%). Le succès de la BD est dopé par les mangas qui ont connu une progression de vente de 99,2% l'an dernier!