Le Groupe des Dix a eu l'occasion de poser des questions techniques. Mercredi, il se réunit une nouvelle fois, dans le but de fournir ensuite une réponse au Premier ministre Alexander De Croo et au ministre de l'Économie et du Travail Pierre-Yves Dermagnes. En cas d'absence persistante d'accord, le dossier reviendra à l'exécutif qui devra trancher.

Le gouvernement a indiqué la semaine dernière mettre sur la table une proposition de compromis avec une norme de 0,4% (augmentation au-delà de l'indexation des salaires). Dans certains secteurs et entreprises, ayant engrangé de bons résultats l'an dernier, une prime additionnelle de maximum 500 euros pourrait être octroyée aux travailleurs, sous la forme d'un chèque à la consommation.

L'idée est que les partenaires sociaux continuent de négocier sur le salaire minimum, les fins de carrière et l'harmonisation du deuxième pilier de pensions.

Le Groupe des Dix a eu l'occasion de poser des questions techniques. Mercredi, il se réunit une nouvelle fois, dans le but de fournir ensuite une réponse au Premier ministre Alexander De Croo et au ministre de l'Économie et du Travail Pierre-Yves Dermagnes. En cas d'absence persistante d'accord, le dossier reviendra à l'exécutif qui devra trancher.Le gouvernement a indiqué la semaine dernière mettre sur la table une proposition de compromis avec une norme de 0,4% (augmentation au-delà de l'indexation des salaires). Dans certains secteurs et entreprises, ayant engrangé de bons résultats l'an dernier, une prime additionnelle de maximum 500 euros pourrait être octroyée aux travailleurs, sous la forme d'un chèque à la consommation. L'idée est que les partenaires sociaux continuent de négocier sur le salaire minimum, les fins de carrière et l'harmonisation du deuxième pilier de pensions.