Le Danemark a annoncé en février son intention de construire une telle île énergétique. L'Agence danoise de l'énergie devrait lancer l'appel d'offres pour sa construction d'ici le troisième trimestre 2022.

CIP, gestionnaire de fonds mondial d'investissements dans les énergies renouvelables, a conceptualisé un projet pour le compte du consortium VindØ, composé de deux des plus grands fonds de pension du Danemark et de la plus grande entreprise de service publics dans le pays nordique, Andel.

Pour mener à bien ce projet, il a réuni quatre entreprises actives dans les services de construction maritime et offshore : Acciona, Boskalis, Deme Group et MT Højgaard International. Ensemble, les quatre sociétés sont réunies sous le nom de "groupe Njord".

Située entre 80 et 100 kilomètres de la côte ouest danoise, en mer du Nord, l'île énergétique doit permettre de raccorder le Danemark et des marchés voisins à 10 gigawatts d'éolien offshore. Dans le projet de CIP, une zone sera dédiée au stockage d'énergie à grande échelle et l'île "fournira en outre des services d'hébergement, d'opération et de maintenance à partir des installations portuaires sur site".

Le Danemark a annoncé en février son intention de construire une telle île énergétique. L'Agence danoise de l'énergie devrait lancer l'appel d'offres pour sa construction d'ici le troisième trimestre 2022. CIP, gestionnaire de fonds mondial d'investissements dans les énergies renouvelables, a conceptualisé un projet pour le compte du consortium VindØ, composé de deux des plus grands fonds de pension du Danemark et de la plus grande entreprise de service publics dans le pays nordique, Andel. Pour mener à bien ce projet, il a réuni quatre entreprises actives dans les services de construction maritime et offshore : Acciona, Boskalis, Deme Group et MT Højgaard International. Ensemble, les quatre sociétés sont réunies sous le nom de "groupe Njord". Située entre 80 et 100 kilomètres de la côte ouest danoise, en mer du Nord, l'île énergétique doit permettre de raccorder le Danemark et des marchés voisins à 10 gigawatts d'éolien offshore. Dans le projet de CIP, une zone sera dédiée au stockage d'énergie à grande échelle et l'île "fournira en outre des services d'hébergement, d'opération et de maintenance à partir des installations portuaires sur site".