L'exécutif a par ailleurs mandaté la Sowaer pour poursuivre les négociations en vue de finaliser la convention de concession à conclure avec ce consortium composé de Sabena Engineering, Sabena Aerospace technologies, Sabca, Comet Sambre et Comet Traitements.

"A ce stade, la concession n'est pas encore attribuée", a souligné le gouvernement qui indique avoir analysé, avant de poser son choix, la capacité des candidats à exercer l'activité de démantèlement et de recyclage d'avions, leur expertise et leur maitrise des capacités techniques et professionnelles et enfin leur capacité économique et financière.

Concrètement, le projet s'articulera autour de trois objectifs; développer une activité de démantèlement d'avions via l'aménagement d'infrastructures dont la construction d'un hangar QZEN (Quasi Zero Energie) (budget max. réservé : 17 millions d'euros); assurer la formation dédiée aux nouveaux processus de recyclage et de démantèlement en vue de favoriser la réinsertion et la réorientation professionnelle dans des zones en reconversion (budget maximal réservé : 4 millions) et développer un versant digital via la création d'une plate-forme d'excellence industrielle, technologique et scientifique centrée sur le recyclage d'avions (budget maximal réservé : 7,9 millions).

Le gouvernement a enfin octroyé une subvention d'un montant maximum de 10 millions d'euros à la SOWAER afin de couvrir les coûts d'acquisition du terrain, d'aménagement du site et de construction d'une bretelle d'accès et dalle de stationnement.

L'exécutif a par ailleurs mandaté la Sowaer pour poursuivre les négociations en vue de finaliser la convention de concession à conclure avec ce consortium composé de Sabena Engineering, Sabena Aerospace technologies, Sabca, Comet Sambre et Comet Traitements. "A ce stade, la concession n'est pas encore attribuée", a souligné le gouvernement qui indique avoir analysé, avant de poser son choix, la capacité des candidats à exercer l'activité de démantèlement et de recyclage d'avions, leur expertise et leur maitrise des capacités techniques et professionnelles et enfin leur capacité économique et financière. Concrètement, le projet s'articulera autour de trois objectifs; développer une activité de démantèlement d'avions via l'aménagement d'infrastructures dont la construction d'un hangar QZEN (Quasi Zero Energie) (budget max. réservé : 17 millions d'euros); assurer la formation dédiée aux nouveaux processus de recyclage et de démantèlement en vue de favoriser la réinsertion et la réorientation professionnelle dans des zones en reconversion (budget maximal réservé : 4 millions) et développer un versant digital via la création d'une plate-forme d'excellence industrielle, technologique et scientifique centrée sur le recyclage d'avions (budget maximal réservé : 7,9 millions). Le gouvernement a enfin octroyé une subvention d'un montant maximum de 10 millions d'euros à la SOWAER afin de couvrir les coûts d'acquisition du terrain, d'aménagement du site et de construction d'une bretelle d'accès et dalle de stationnement.