Le navire "Global Mercy" de l'organisation humanitaire Mercy Ships sera, à terme, le plus grand navire-hôpital du monde. Il devait à l'origine arriver au printemps à Anvers. A la fin du mois de juillet, le deuxième navire de l'organisation est parti de Chine où il était assemblé pour atteindre le port d'Anvers ce dimanche.

Ce deuxième navire de l'organisation, a été construit en Chine. "Le plan initial était de terminer la conversion en navire-hôpital aux Philippines, mais la crise du coronavirus l'a compromis", explique Bert van Dijck, président de Mercy Ships Belgique. "C'est pourquoi nous avons dû chercher un nouveau port l'année dernière".

"Avec ce projet, nous voulons également mettre en exergue l'engagement social du port ", déclarait de son côté en janvier Jacques Vandermeiren, le CEO du Port of Antwerp. "Des dizaines d'entreprises du port et d'en dehors ont déjà fait part de leur volonté de participer à ce projet. De cette manière nous livrons également une belle contribution à la population d'Afrique, avec laquelle le port a des liens étroits", ajoutait-t-il.

Lors de sa construction., Mercy Ships
Lors de sa construction. © Mercy Ships

7.000 mètres carrés d'espace hospitalier

Mercy Ships et le Port d'Anvers entretiennent un partenariat depuis 2015. Le bateau y sera amarré gratuitement au centre des opérations nautiques de l'autorité portuaire pendant six mois, de septembre à février. Une cinquantaine d'entreprises du port soutiennent par ailleurs le navire, tant financièrement qu'en fournissant gratuitement certains services. Une fois terminé, le "Global Mercy" partira pour sa première mission à Dakar au Sénégal, où il sera également baptisé.

Long de 174 mètres pour 28 de large, le bâtiment compte 12 étages pour un poids total de 37.000 tonnes. Il disposera de 7.000 mètres carrés d'espace hospitalier répartis sur deux ponts, avec six blocs opératoires complets.

Mercy Ships
© Mercy Ships

Doubler l'aide médicale dans les pays pauvres d'Afrique

Les équipes médicales composées de professionnels bénévoles pourront totaliser jusqu'à 600 personnes, selon les informations du site Mer et Marine. Le bateau comptera près de 200 lits dédiés aux soins aigus, aux soins intensifs, à l'isolement ou encore aux convalescents.

Le "Global Mercy" permettra de doubler l'aide médicale dans les pays les plus pauvres d'Afrique. Le navire sera amarré 10 mois par an dans des ports africains et y offrira l'infrastructure pour y procurer aux personnes les soins médicaux vitaux qui y font défaut.

Mercy Ships
© Mercy Ships

Tous les soins ambulatoires pourront y être pratiqués, les radios et scanners ou encore des soins de rééducation. Il disposera également d'un espace de formation avec un laboratoire simulant les conditions locales, permettant aux soignants de se préparer en amont des escales, détaille encore le site Mer et Marine.

Affrétant des navires-hôpitaux depuis la fin des années 1970, l'association Mercy Ships consacre depuis 1990 la plus grande partie de ses efforts au continent africain où elle a déjà réalisé plus de 100.000 opérations chirurgicales gratuites et formé plus de 40.000 professionnels de la santé.

Le navire "Global Mercy" de l'organisation humanitaire Mercy Ships sera, à terme, le plus grand navire-hôpital du monde. Il devait à l'origine arriver au printemps à Anvers. A la fin du mois de juillet, le deuxième navire de l'organisation est parti de Chine où il était assemblé pour atteindre le port d'Anvers ce dimanche.Ce deuxième navire de l'organisation, a été construit en Chine. "Le plan initial était de terminer la conversion en navire-hôpital aux Philippines, mais la crise du coronavirus l'a compromis", explique Bert van Dijck, président de Mercy Ships Belgique. "C'est pourquoi nous avons dû chercher un nouveau port l'année dernière"."Avec ce projet, nous voulons également mettre en exergue l'engagement social du port ", déclarait de son côté en janvier Jacques Vandermeiren, le CEO du Port of Antwerp. "Des dizaines d'entreprises du port et d'en dehors ont déjà fait part de leur volonté de participer à ce projet. De cette manière nous livrons également une belle contribution à la population d'Afrique, avec laquelle le port a des liens étroits", ajoutait-t-il. Mercy Ships et le Port d'Anvers entretiennent un partenariat depuis 2015. Le bateau y sera amarré gratuitement au centre des opérations nautiques de l'autorité portuaire pendant six mois, de septembre à février. Une cinquantaine d'entreprises du port soutiennent par ailleurs le navire, tant financièrement qu'en fournissant gratuitement certains services. Une fois terminé, le "Global Mercy" partira pour sa première mission à Dakar au Sénégal, où il sera également baptisé.Long de 174 mètres pour 28 de large, le bâtiment compte 12 étages pour un poids total de 37.000 tonnes. Il disposera de 7.000 mètres carrés d'espace hospitalier répartis sur deux ponts, avec six blocs opératoires complets. Les équipes médicales composées de professionnels bénévoles pourront totaliser jusqu'à 600 personnes, selon les informations du site Mer et Marine. Le bateau comptera près de 200 lits dédiés aux soins aigus, aux soins intensifs, à l'isolement ou encore aux convalescents. Le "Global Mercy" permettra de doubler l'aide médicale dans les pays les plus pauvres d'Afrique. Le navire sera amarré 10 mois par an dans des ports africains et y offrira l'infrastructure pour y procurer aux personnes les soins médicaux vitaux qui y font défaut.Tous les soins ambulatoires pourront y être pratiqués, les radios et scanners ou encore des soins de rééducation. Il disposera également d'un espace de formation avec un laboratoire simulant les conditions locales, permettant aux soignants de se préparer en amont des escales, détaille encore le site Mer et Marine.Affrétant des navires-hôpitaux depuis la fin des années 1970, l'association Mercy Ships consacre depuis 1990 la plus grande partie de ses efforts au continent africain où elle a déjà réalisé plus de 100.000 opérations chirurgicales gratuites et formé plus de 40.000 professionnels de la santé.