Bruxelles Environnement a pris une nouvelle décision, ce mercredi 25 janvier, concernant la discothèque Fuse. Le temple de la techno peut à nouveau rouvrir ses portes jusq'aux petites heures, et ce deux jours par semaine. C'est ce que l'instance régionale a signalé à l'agence Belga.

Une condition importante, toutefois, serait que le Fuse déménage dans les deux ans ou qu'il règle complètement ses problèmes acoustiques. Plus que vraisemblablement, cette institution va quitter les Marolles.

Le Fuse, mythique boîte de nuit bruxelloise, avait décidé, il y a près de deux semaines de fermer ses portes après les plaintes d'un voisin jugeant l'établissement trop bruyant. Il avait introduit un recours devant le collège de l'Environnement qui avait 15 à 25 jours pour se prononcer. Selon la porte-parole de Bruxelles Environnement, ce recours n'a plus lieu d'être examiné, la décision initiale n'étant plus de mise.

Une task force pour le déménagement

Le ministre bruxellois de l'Environnement, Alain Maron (Ecolo) s'est réjoui, mercredi soir de l'annonce des mesures prises par Bruxelles Environnement augurant une réouverture du Fuse. Il a prédit des démarches en vue de solutions plus structurelles et annoncé qu'il proposera au gouvernement bruxellois de constituer rapidement une task force, conduite par le ministre-président Vervoort, pour soutenir la relocalisation du Fuse dans le centre de Bruxelles dans les deux ans.

Bruxelles Environnement a pris une nouvelle décision, ce mercredi 25 janvier, concernant la discothèque Fuse. Le temple de la techno peut à nouveau rouvrir ses portes jusq'aux petites heures, et ce deux jours par semaine. C'est ce que l'instance régionale a signalé à l'agence Belga. Une condition importante, toutefois, serait que le Fuse déménage dans les deux ans ou qu'il règle complètement ses problèmes acoustiques. Plus que vraisemblablement, cette institution va quitter les Marolles.Le Fuse, mythique boîte de nuit bruxelloise, avait décidé, il y a près de deux semaines de fermer ses portes après les plaintes d'un voisin jugeant l'établissement trop bruyant. Il avait introduit un recours devant le collège de l'Environnement qui avait 15 à 25 jours pour se prononcer. Selon la porte-parole de Bruxelles Environnement, ce recours n'a plus lieu d'être examiné, la décision initiale n'étant plus de mise. Le ministre bruxellois de l'Environnement, Alain Maron (Ecolo) s'est réjoui, mercredi soir de l'annonce des mesures prises par Bruxelles Environnement augurant une réouverture du Fuse. Il a prédit des démarches en vue de solutions plus structurelles et annoncé qu'il proposera au gouvernement bruxellois de constituer rapidement une task force, conduite par le ministre-président Vervoort, pour soutenir la relocalisation du Fuse dans le centre de Bruxelles dans les deux ans.