Le gouvernement wallon vient en effet de dégager 5 millions d'euros pour permettre aux communes touchées d'engager de tels travailleurs supplémentaires. Des centaines de personnes pourraient ainsi être recrutées pour renforcer les effectifs des communes concernées.

Chaque commune pour laquelle les intempéries et inondations sont reconnues en tant que calamités naturelles par le Fédéral pourront bénéficier de la mesure pour besoins exceptionnels et temporaires. Chacune d'elles peut donc, dès à présent et selon un processus allégé, engager un maximum de 5 demandeurs d'emploi inoccupés dans les conditions APE, et ce pour une durée de 3 mois avant le 31 décembre, détaille le Forem.

Pour chaque engagement octroyé, la commune recevra une subvention de 9.525 euros par équivalent temps plein.

Lors des contacts avec les conseillers du Forem, un état des lieux est réalisé en vue de lister les renforts nécessaires pour réaliser les travaux de nettoyage, de réparation, de bricolage, de reconstruction et de support administratif aux communes et citoyens, et d'identifier le type de contrat adapté au besoin.

Les communes commencent, elles, à faire part au Forem de leurs besoins. Aywaille, Esneux et Theux recherchent par exemple des profils allant de l'électricien au gestionnaire de dossiers en passant par l'agent de voirie, illustre le Forem.

Les communes ayant été sinistrées lors des derniers épisodes orageux sont, elles aussi, invitées à prendre contact avec les conseillers entreprises de l'office wallon pour l'emploi.

Les personnes souhaitant se positionner sur ces offres peuvent les retrouver via le site du Forem grâce au mot-clé #Inondations.

Le gouvernement wallon vient en effet de dégager 5 millions d'euros pour permettre aux communes touchées d'engager de tels travailleurs supplémentaires. Des centaines de personnes pourraient ainsi être recrutées pour renforcer les effectifs des communes concernées. Chaque commune pour laquelle les intempéries et inondations sont reconnues en tant que calamités naturelles par le Fédéral pourront bénéficier de la mesure pour besoins exceptionnels et temporaires. Chacune d'elles peut donc, dès à présent et selon un processus allégé, engager un maximum de 5 demandeurs d'emploi inoccupés dans les conditions APE, et ce pour une durée de 3 mois avant le 31 décembre, détaille le Forem. Pour chaque engagement octroyé, la commune recevra une subvention de 9.525 euros par équivalent temps plein. Lors des contacts avec les conseillers du Forem, un état des lieux est réalisé en vue de lister les renforts nécessaires pour réaliser les travaux de nettoyage, de réparation, de bricolage, de reconstruction et de support administratif aux communes et citoyens, et d'identifier le type de contrat adapté au besoin. Les communes commencent, elles, à faire part au Forem de leurs besoins. Aywaille, Esneux et Theux recherchent par exemple des profils allant de l'électricien au gestionnaire de dossiers en passant par l'agent de voirie, illustre le Forem. Les communes ayant été sinistrées lors des derniers épisodes orageux sont, elles aussi, invitées à prendre contact avec les conseillers entreprises de l'office wallon pour l'emploi. Les personnes souhaitant se positionner sur ces offres peuvent les retrouver via le site du Forem grâce au mot-clé #Inondations.