"Le groupe a fait l'objet, en Belgique, d'un audit fiscal et a reçu le 25 juillet 2019 une notification de paiement des autorités fiscales belges pour un montant de 674 millions d'euros (dont 200% d'amendes et d'intérêts)", a indiqué Sports Direct. Le fisc a également "demandé des informations supplémentaires concernant, entre autres, le traitement fiscal des biens distribués par le groupe dans l'ensemble de l'Union européenne via la Belgique".

Les autorités fiscales belges ont rédigé un procès-verbal et le groupe aurait demandé une médiation fiscale. La somme réclamée ne doit donc pas être payée immédiatement. Sports Direct assure avoir confiance en sa comptabilité et qu'il "est peu probable que de la TVA et des amendes soient dues à la suite du contrôle en Belgique".

Sports Direct n'a pas fourni davantage de détails et les impôts belges ne commentent pas de dossier particulier.