Pieter Bourgeois, qui n'est autre que le fils de l'ancien ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA), se concentrera sur la gestion quotidienne et la mise en oeuvre de la stratégie de l'entreprise, qu'il connait bien puisqu'il y est actif depuis les débuts d'Alychlo en 2015. Cet ingénieur industriel, titulaire d'un MBA à la Solvay Business School, y a commencé sa carrière cette année-là en tant que gestionnaire d'investissement.

En sept ans d'existence, la société familiale a investi dans des "entreprises à fort potentiel de croissance, portées par des entrepreneurs à la recherche d'un partenaire financier et stratégique de long terme". Elle a ainsi injecté des fonds localement dans des secteurs comme ceux de la pharma, des loisirs, notamment à Durbuy, et des industries axées sur l'écologie.

"Ces dernières années, les investissements ont été substantiels et accélérés, avec des participations dans Ekopak (société de traitement des eaux, NDLR) et EnergyVision (spécialisée dans les panneaux solaires et les bornes de recharge), entre autres", rappelle l'entreprise de Marc Coucke. "Notre croissance récente et nos ambitions futures rendent nécessaire d'investir dans notre structure et nos opérations", justifie le milliardaire, ajoutant que le nouveau CEO "connaît Alychlo de fond en comble".

Selon les journaux économiques De Tijd et L'Echo, Pieter Bourgeois en est aujourd'hui le représentant dans près de 20 conseils d'administration de sociétés dans laquelle l'entreprise dispose de participations (plusieurs sociétés de Marc Coucke à Durbuy, EnergyVision, le groupe de construction Versluys, Ekopak, etc.). Il est aussi le patron de l'hôtel-restaurant Le Sanglier des Ardennes à Durbuy.

Pieter Bourgeois, qui n'est autre que le fils de l'ancien ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA), se concentrera sur la gestion quotidienne et la mise en oeuvre de la stratégie de l'entreprise, qu'il connait bien puisqu'il y est actif depuis les débuts d'Alychlo en 2015. Cet ingénieur industriel, titulaire d'un MBA à la Solvay Business School, y a commencé sa carrière cette année-là en tant que gestionnaire d'investissement. En sept ans d'existence, la société familiale a investi dans des "entreprises à fort potentiel de croissance, portées par des entrepreneurs à la recherche d'un partenaire financier et stratégique de long terme". Elle a ainsi injecté des fonds localement dans des secteurs comme ceux de la pharma, des loisirs, notamment à Durbuy, et des industries axées sur l'écologie. "Ces dernières années, les investissements ont été substantiels et accélérés, avec des participations dans Ekopak (société de traitement des eaux, NDLR) et EnergyVision (spécialisée dans les panneaux solaires et les bornes de recharge), entre autres", rappelle l'entreprise de Marc Coucke. "Notre croissance récente et nos ambitions futures rendent nécessaire d'investir dans notre structure et nos opérations", justifie le milliardaire, ajoutant que le nouveau CEO "connaît Alychlo de fond en comble". Selon les journaux économiques De Tijd et L'Echo, Pieter Bourgeois en est aujourd'hui le représentant dans près de 20 conseils d'administration de sociétés dans laquelle l'entreprise dispose de participations (plusieurs sociétés de Marc Coucke à Durbuy, EnergyVision, le groupe de construction Versluys, Ekopak, etc.). Il est aussi le patron de l'hôtel-restaurant Le Sanglier des Ardennes à Durbuy.