Oui ... mais avec certaines nuances ! Voici pourquoi :

Un recruteur passe en moyenne 11 secondes sur un CV, il se fait rapidement une image mentale de la personne qui postule et voit si, oui ou non, celle-ci semble correspondre au candidat idéal qu'il cherche à recruter. Jusqu'ici, tout semble très cohérent.

Aujourd'hui, les sociétés recrutent de plus en plus les profils sur base des soft skills et de la personnalité du candidat, et ce, en plus des compétences techniques demandées, du diplôme, du savoir-faire. On parle ainsi d'adaptabilité, de compétences en management, de savoir-être, de bonne communication ou encore d'aisance relationnelle ... des soft skills, qui sont de plus en plus demandés dans nos entreprises en recherche de talents.

Comment détecter ces compétences "soft" en dehors d'une interview vidéo, d'un Skype ou encore d'une interview en face à face ? Si on rajoute à cela une évolution de plus en plus grande des changements de carrière, des profils dits "atypiques" et des différentes reconversions en recherche de davantage de sens ou de valeur dans leur nouvel emploi... la liste devient longue. Comment permettre à un candidat d'expliquer ses choix, un changement d'orientation ou encore en quoi ses compétences sont les bonnes, même si sur base de son CV, on ne voit pas le fil rouge, la suite logique, habituellement recherché par le recruteur ?

Le CV vidéo est, selon moi, une implication naturelle des nouvelles technologies et médias aujourd'hui disponibles dans un marché de l'emploi en constante évolution. Qui n'a pas de smartphone avec une caméra ou accès à un pc avec une webcam ?

A utiliser avec certaines nuances.

Voici 10 conseils pour réaliser votre CV vidéo avec efficacité :

1. Le CV vidéo doit, selon moi, être vu comme un complément du CV. La vidéo permet de donner du contexte et d'apercevoir votre personnalité mais ne remplacera pas le CV traditionnel de sitôt.

2. Donnez une touche humaine et du sens à votre candidature en expliquant pourquoi vous postulez à ce job, en quoi vous êtes la bonne personne, ce que vous cherchez comme emploi, votre personnalité et vos traits de caractère principaux.

3. A qui s'adresse votre vidéo ? Adaptez votre message, son contenu et sa forme à votre destinataire.

4. Un CV vidéo demande une préparation, un cadre. Prévoyez à l'avance votre texte, montrez que vous êtes sociable et dynamique plutôt que de le réciter !

5. Le non verbal, les attitudes, la tenue vestimentaire et le cadre doit être en adéquation avec le contenu de la vidéo et du poste pour lequel vous postulez. Respectez les codes d'un type de fonction, d'une société plus classique ou d'un job de créatif ou encore de développeur IT !

6. Question durée, visez une minute environ afin de susciter l'intérêt et donner envie de vous rencontrer en face à face tout en restant dynamique.

7. Envoyez un lien que toute personne peut ouvrir sans devoir créer de compte ni faire planter le système informatique de votre destinataire avec un fichier trop lourd !

8. Favorisez le MP4 comme format standard de votre fichier vidéo.

9. Si vous êtes introverti et que la caméra vous paralyse, oubliez cette idée qui serait plus contreproductive qu'autre chose et pourrait jouer en votre défaveur.

10. Les profils à l'aise avec les nouveaux médias et ayant une bonne communication ou aisance relationnelle n'ont selon moi rien à perdre à innover dans leur démarche de candidature et ainsi se différencier.

Pour conclure, je pense en effet que le CV vidéo peut devenir la nouvelle lettre de motivation 3.0 mais il a encore du chemin à faire avant de devenir une norme en la matière. La Belgique est souvent un pays quelque peu réticent en matière de réseaux sociaux et d'innovations.

Le CV vidéo permet d'utiliser les nouveaux médias tout en remettant l'humain au centre du processus de recrutement ! Un paradoxe intéressant pour un candidat qui chercherait à se démarquer dans un marché souvent saturé.