La propagation du virus a fait exploser la demande mondiale de gels hydroalcooliques et de masques de protection. Résultat : les prix ont commencé à augmenter. Sur les plateformes de vente en ligne, cette hausse des prix s'est rapidement emballée, dans des proportions démesurées. D'après le magazine Wired, le paquet de 100 masques " basiques " de protection a vu son prix quasiment multiplié par quatre sur Amazon, passant de 4 do...

La propagation du virus a fait exploser la demande mondiale de gels hydroalcooliques et de masques de protection. Résultat : les prix ont commencé à augmenter. Sur les plateformes de vente en ligne, cette hausse des prix s'est rapidement emballée, dans des proportions démesurées. D'après le magazine Wired, le paquet de 100 masques " basiques " de protection a vu son prix quasiment multiplié par quatre sur Amazon, passant de 4 dollars à plus de 15 dollars en quelques semaines. D'autres types de masques " respiratoires " plus élaborés ont vu leur tarif multiplié par cinq. Sur Amazon.fr, le journal La Tribune a détecté des flacons de gel antibactérien à 156 euros le bidon de cinq litres (cinq fois le prix habituel) ! Cette flambée des prix a été soutenue par certains acteurs peu scrupuleux, qui tentent de profiter de la situation. L'Italie a réagi dès la semaine dernière. Son parquet financier a lancé une enquête sur ces hausses de prix " pour manoeuvre spéculative ". De leur côté, les plateformes de vente en ligne tentent d'endiguer ces arnaques. Amazon a fait retirer des dizaines de milliers de produits aux prix considérés comme excessifs. " Les prix abusifs n'ont pas leur place sur Amazon ", a déclaré un porte-parole de la plateforme. Le géant de l'e-commerce doit aussi faire face à l'apparition de produits fumeux, surfant sur la vague de l'épidémie. Des pseudo-médicaments, censés protéger ou guérir leurs utilisateurs du coronavirus se sont en effet multipliés sur le site, via sa marketplace. Face à cet afflux, le site a retiré un million de produits de sa plateforme de vente. La plateforme de vente eBay a également réagi aux arnaques, en interdisant l'utilisant de certains mots-clés comme " coronavirus " ou " Covid-19 " lorsqu'ils sont liés à des produits de santé. Mais force est de constater que le filtre n'est pas encore totalement efficace. En tapant " coronavirus " sur Amazon.fr, nous avons pu trouver, notamment, des huiles essentielles censées prévenir la maladie ainsi qu'un étrange " manuel d'auto-défense " contre le Covid-19 écrit par un certain Bruno Del Medico, qui a surtout à son actif des livres sur les potagers.