Ontex réalise de mauvaises performances en bourse depuis un moment. L'action est à son niveau le plus bas et selon le journal De Tijd, Charles Bouaziz, était mis sous pression ces derniers mois par des actionnaires mécontents. La décision de se séparer de lui a été prise à l'unanimité par le conseil d'administration.

Thierry Navarre travaille depuis 15 ans chez Ontex et occupe le poste de Chief Transformation Officer depuis 2019. Il devient CEO ad interim dans l'attente de la nomination d'un CEO permanent.

Ontex a présenté jeudi ses résultats semestriels. L'ebitda a augmenté de 13% à 126 millions d'euros en raison de coûts de matières premières plus faibles et de la poursuite du plan de transformation T2G. Le chiffre d'affaires a baissé de 5,5% à 1,05 milliard d'euros en raison d'une baisse de la demande du marché.

Ontex réalise de mauvaises performances en bourse depuis un moment. L'action est à son niveau le plus bas et selon le journal De Tijd, Charles Bouaziz, était mis sous pression ces derniers mois par des actionnaires mécontents. La décision de se séparer de lui a été prise à l'unanimité par le conseil d'administration. Thierry Navarre travaille depuis 15 ans chez Ontex et occupe le poste de Chief Transformation Officer depuis 2019. Il devient CEO ad interim dans l'attente de la nomination d'un CEO permanent. Ontex a présenté jeudi ses résultats semestriels. L'ebitda a augmenté de 13% à 126 millions d'euros en raison de coûts de matières premières plus faibles et de la poursuite du plan de transformation T2G. Le chiffre d'affaires a baissé de 5,5% à 1,05 milliard d'euros en raison d'une baisse de la demande du marché.