En cas de forte chaleur, l'employeur est en effet tenu de prendre certaines mesures pour atténuer l'impact de ces désagréments sur le lieu de travail, rappelle mercredi Partena Professional, alors que le pays entame sa première vague de chaleur de l'été.

"L'employeur doit prendre certaines mesures dès que les valeurs d'action d'exposition à la chaleur sont dépassées", précise Catherine Legardien, Legal expert chez Partena Profesional. Le niveau de dépassement de ces valeurs (dites WBGT, elles prennent en compte la température de l'air, le degré d'humidité, le rayonnement thermique et la circulation de l'air) dépend de la charge physique de travail et va de 18 pour un travail très lourd à 29 pour un travail léger ou très léger.

En cas de dépassement, l'employeur doit mettre à disposition des moyens de protection au rayonnement solaire, des boissons rafraîchissantes gratuites et installer des dispositifs de ventilation artificielle dans les locaux. Si les désagréments persistent malgré ces mesures, le régime de travail doit être adapté pour permettre une alternance entre présence au poste de travail et temps de repos. Pour éviter ceci, le télétravail peut être une option, rappelle Partena Professional.

En cas de forte chaleur, l'employeur est en effet tenu de prendre certaines mesures pour atténuer l'impact de ces désagréments sur le lieu de travail, rappelle mercredi Partena Professional, alors que le pays entame sa première vague de chaleur de l'été. "L'employeur doit prendre certaines mesures dès que les valeurs d'action d'exposition à la chaleur sont dépassées", précise Catherine Legardien, Legal expert chez Partena Profesional. Le niveau de dépassement de ces valeurs (dites WBGT, elles prennent en compte la température de l'air, le degré d'humidité, le rayonnement thermique et la circulation de l'air) dépend de la charge physique de travail et va de 18 pour un travail très lourd à 29 pour un travail léger ou très léger. En cas de dépassement, l'employeur doit mettre à disposition des moyens de protection au rayonnement solaire, des boissons rafraîchissantes gratuites et installer des dispositifs de ventilation artificielle dans les locaux. Si les désagréments persistent malgré ces mesures, le régime de travail doit être adapté pour permettre une alternance entre présence au poste de travail et temps de repos. Pour éviter ceci, le télétravail peut être une option, rappelle Partena Professional.