Le contrat de gestion détaille chaque service qui sera attendu de la SNCB pour les 10 prochaines années en échange de subventions. Le précédent remonte à 2008 et a été prolongé à plusieurs reprises en raison de désaccords politiques.

Désormais, le gouvernement fédéral a établi un cadre pour un nouvel accord qui fera l'objet de négociations au cours des prochains mois. Ce cadre comprend notamment l'exigence de trains roulant tôt et tard durant le weekend. Il fait aussi mention de l'accueil dans les gares, ce qui n'y figurait pas auparavant. Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) s'était d'ailleurs trouvé désemparé lorsque la SNCB avait décidé de fermer 44 guichets.

Le gouvernement a également approuvé un cadre pour Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire. Celui-ci exige par exemple que les l'entreprise contribue à créer rapidement des liaisons internationales ferroviaires entre les villes européennes. D'ici 2030, il est en outre question de doubler le transport de marchandise par rail.

Dès la semaine prochaine, les premiers groupes de travail se pencheront sur les contrats de gestion, qui doivent entrer en vigueur en décembre 2022.

Le contrat de gestion détaille chaque service qui sera attendu de la SNCB pour les 10 prochaines années en échange de subventions. Le précédent remonte à 2008 et a été prolongé à plusieurs reprises en raison de désaccords politiques. Désormais, le gouvernement fédéral a établi un cadre pour un nouvel accord qui fera l'objet de négociations au cours des prochains mois. Ce cadre comprend notamment l'exigence de trains roulant tôt et tard durant le weekend. Il fait aussi mention de l'accueil dans les gares, ce qui n'y figurait pas auparavant. Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) s'était d'ailleurs trouvé désemparé lorsque la SNCB avait décidé de fermer 44 guichets. Le gouvernement a également approuvé un cadre pour Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire. Celui-ci exige par exemple que les l'entreprise contribue à créer rapidement des liaisons internationales ferroviaires entre les villes européennes. D'ici 2030, il est en outre question de doubler le transport de marchandise par rail. Dès la semaine prochaine, les premiers groupes de travail se pencheront sur les contrats de gestion, qui doivent entrer en vigueur en décembre 2022.