Cette mesure concerne des biens et équipements précédemment importés en Russie depuis l'étranger.

Selon le gouvernement, cette interdiction vise certaines technologies liées aux télécommunications, à la médecine, des machines agricoles ou encore des équipements électriques. Il s'agit aussi des locomotives, turbines, machines de traitement des métaux et des pierres, des moniteurs et projecteurs.

"Cette mesure est nécessaire pour assurer la stabilité du marché russe", a indiqué le gouvernement dans un communiqué, précisant qu'elle serait en vigueur jusqu'à la fin de l'année.

Les exportations seront toutefois possibles vers les Etats membres de l'Union économique eurasienne (UEE), union douanière menée par Moscou, et vers les républiques séparatistes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie.

L'exportation de certains types de bois vers des pays "inamicaux" est aussi restreinte jusqu'à fin 2022.

Ces mesures font suite à des sanctions drastiques adoptées par les Occidentaux contre Moscou suite à son offensive en Ukraine lancée le 24 février.

Cette mesure concerne des biens et équipements précédemment importés en Russie depuis l'étranger. Selon le gouvernement, cette interdiction vise certaines technologies liées aux télécommunications, à la médecine, des machines agricoles ou encore des équipements électriques. Il s'agit aussi des locomotives, turbines, machines de traitement des métaux et des pierres, des moniteurs et projecteurs. "Cette mesure est nécessaire pour assurer la stabilité du marché russe", a indiqué le gouvernement dans un communiqué, précisant qu'elle serait en vigueur jusqu'à la fin de l'année. Les exportations seront toutefois possibles vers les Etats membres de l'Union économique eurasienne (UEE), union douanière menée par Moscou, et vers les républiques séparatistes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie. L'exportation de certains types de bois vers des pays "inamicaux" est aussi restreinte jusqu'à fin 2022. Ces mesures font suite à des sanctions drastiques adoptées par les Occidentaux contre Moscou suite à son offensive en Ukraine lancée le 24 février.