Tout ne sera pas rouvert, notamment les casinos, les salles de fêtes et de réception qui ne pourront rouvrir que le 1er juillet. Ces dernières ne pourront accueillir que 50 personnes au maximum. Les discothèques et boîtes de nuit ne pourront pas rouvrir avant la fin août.

La réouverture est autorisée jusqu'à 1h du matin dans l'Horeca ainsi que pour les magasins de nuit.

Le ministre des Indépendants et des PME Denis Ducarme, qui siégeait également au Conseil National de Sécurité, annonce dans un communiqué finalisé, avec la ministre de l'Economie Nathalie Muylle, la liste des dispositions à respecter pour assurer la sécurité des indépendants, leur personnel et de leurs clients. Ces mesures seront intégrées dans un nouvel arrêté ministériel. Le guide de réouverture de l'Horeca sera également complété par les nouvelles règles et recommandations et sa nouvelle version mise en ligne dès demain sur le site web du SPF Economie.

Concrètement:

- les règles de distanciation sociale entre clients seront également d'application

- les tables seront disposées afin de garantir un intervalle d'1,5 m entre chaque client,

- pas être plus de 10 maximum par table, dans le respect des nouvelles règles relatives aux contacts sociaux.

Il sera néanmoins possible de déroger à cette règle d'1,5 m à condition que des parois de protection en plexiglas ou d'autres barrières physiques soient disposées entre les tables. Du gel hydroalcoolique devra également être mis à disposition du personnel et des clients.

Afin d'éviter tout risque de contamination, les chaises et tables seront désinfectées après chaque passage de client. Sur la table, les pots de beurre, de sel, de poivre, d'huile et de vinaigre de bouteilles de ketchup, de paniers à pain, d'objet de décoration seront interdits. Seules des nappes, napperons, sets de table, serviettes en papier seront autorisés.

Les restaurants pourront rester ouverts jusqu'à une heure du matin sauf si l'autorité communale impose de fermer plus tôt. Cela permettra aux restaurateurs qui le souhaitent d'organiser deux services.

Les clients fumeurs pourront sortir à l'extérieur pour fumer tout en respectant les règles de distanciation

Dans les hôtels, les boissons de bienvenue ou en libre-service seront interdites et les minibars seront vides. Les gestionnaires sont invités à limiter au maximum les contacts avec les clients en élaborant des options d'enregistrement et de départ alternatifs. Les clés seront désinfectées et une attention particulière sera portée à la désinfection de certaines zones de la chambre telles que les interrupteurs ou les poignées

Enfin, il n'y aura pas de registre des visiteurs.

Il y aura vraisemblablement des soutiens financiers pour l'horeca et la culture mais la Première ministre ne veut pas faire d'annonce maintenant sur ce sujet car ces mesures sont discutées actuellement.

Certains restaurateurs ne passeront pas juin

Le cdH a à nouveau appelé, mercredi, en séance plénière du parlement wallon, à un second tour d'aides pour le secteur de l'horeca, fermé depuis près de 3 mois en raison de la crise du coronavirus. "Si le gouvernement wallon ne se décide pas rapidement, certains restaurateurs ne passeront pas le mois de juin", a ainsi affirmé le chef de groupe des humanistes au parlement régional, François Desquesnes

Fin mai, le ministre wallon de l'Economie, Willy Borsus, n'avait pas totalement fermé la porte à une telle mesure, "mais depuis, nous n'avons jamais vu l'oiseau sortir", a regretté M. Desquesnes. "Depuis le début, nous demandons une aide proportionnelle pour les secteurs touchés. Si la Région n'injecte pas du cash, des liquidités maintenant, ça lui coûtera beaucoup plus cher par la suite", a-t-il ajouté.

Selon la page Facebook "Indépendants", qui regroupe plus de 38.000 indépendants wallons et qui se base sur les chiffres communiqués par le cabinet Borsus, quelque 67.000 dossiers de demandes d'indemnités ont jusqu'à présent été introduits par des entreprises et des indépendants en Wallonie. Sur ce total, 52.000 paiements ont été effectués; 8.500 dossiers sont en attente d'informations complémentaires de la part des demandeurs et 300 ont été refusés.

Le secteur hôtelier est prêt pour une ruée à des vacances dans son propre pays

Le gouvernement belge a annoncé que des voyages de plusieurs jours dans son propre pays seraient de nouveau possibles à partir du 8 juin. Le secteur hôtelier belge attend avec impatience les vacances d'été.

De nombreux touristes belges recherchent des alternatives de vacances dans leur propre pays. La côte et les Ardennes restent les destinations de vacances les plus appréciées.

"Notre objectif sera de passer des vacances dans notre propre pays", déclare Peter De Wilde, PDG de VISITFLANDERS. 2020 sera différent des années précédentes. L'année dernière, seulement 15% des personnes voyageant plus de quatre nuits ont choisi une destination en Belgique. La France, l'Espagne et l'Italie ont pris le gâteau selon le baromètre des vacances d'Europ Assistance (2019).

Le secteur hôtelier belge est prêt pour les vacanciers

Il est clair que la fermeture a un impact majeur sur le tourisme et l'hôtellerie. Cependant, le secteur hôtelier reste positif et fortement engagé dans la période à venir. "Parce que tout est stationnaire depuis un certain temps, les hôtels ont pu évaluer leur structure et leurs processus actuels. Cela mène à plus d'efficacité et à un meilleur service. Les vacanciers qui choisissent des vacances à l'hôtel cet été en retireront immédiatement les avantages", explique Maxime Sonneville, Operations Manager chez Hestia Hospitality Group, exploitant des hôtels ci-dessus.

Reste à voir comment se dérouleront les réservations. "Nous avons remarqué que le secteur hôtelier est impatient de se remettre au travail en respectant toute sécurité. Nous sommes très satisfaits de la décision du gouvernement", conclut Maxime Sonneville.

Réouverture des frontières à partir du 15 juin

La Belgique rouvrira ses frontières à partir du 15 juin vers et au départ des pays de l'Union européenne ainsi que du Royaume-Uni et des autres pays de la zone Schengen.

La Première ministre a toutefois ajouté que chaque pays décidait seul de la réouverture de ses frontières. Il est dès lors conseillé de se rendre sur le site internet des Affaires étrangères.

Les conditions des voyages hors Europe doivent encore être déterminées "à la lumière des évolutions des discussions au niveau européen." Avant cette échéance, les excursions en Belgique seront autorisées dès lundi prochain, le 8 juin.

Les contacts individuels seront élargis lundi à 10 personnes par semaine, hors foyer

La phase 3 du déconfinement qui entre en vigueur ce lundi 8 juin permettra d'élargir considérablement les contacts sociaux, a annoncé mercredi la Première ministre Sophie Wilmès à l'issue d'un Conseil national de sécurité.

Oubliée la bulle des quatre personnes. Dès lundi, des contacts plus rapprochés seront autorisés avec 10 personnes par semaine, en plus de la famille, dans ce qui est qualifié de "bulle personnelle élargie". Cette règle vaudra pour chaque personne. Chacun pourra aussi changer ces dix contacts de semaine en semaine.

Le but reste de limiter les contacts tout en sachant précisément qui l'on a côtoyé, pour le cas où il faudrait réagir à une contamination. Si une activité en groupe est organisée, elle ne pourra compter que dix personnes maximum en ce compris les enfants, que ce soit à domicile ou à l'extérieur (parc, restaurant...)

Ces assouplissements ne suspendent pas les mesures d'hygiène indispensables (lavage des mains, ne pas faire la bise ou serrer la main). Le CNS continue de recommander à la population de privilégier les activités en plein air ou, si ce n'est pas possible, dans des pièces suffisamment ventilées. Les précautions supplémentaires pour les personnes des groupes à risque restent de vigueur. Les distances de sécurité sont toujours d'application, sauf pour les personnes de son propre foyer, les enfants de moins de 12 ans entre eux, et pour des personnes faisant partie de la bulle élargie, sans quoi le port du masque reste recommandé.

Tout ne sera pas rouvert, notamment les casinos, les salles de fêtes et de réception qui ne pourront rouvrir que le 1er juillet. Ces dernières ne pourront accueillir que 50 personnes au maximum. Les discothèques et boîtes de nuit ne pourront pas rouvrir avant la fin août. La réouverture est autorisée jusqu'à 1h du matin dans l'Horeca ainsi que pour les magasins de nuit. Le ministre des Indépendants et des PME Denis Ducarme, qui siégeait également au Conseil National de Sécurité, annonce dans un communiqué finalisé, avec la ministre de l'Economie Nathalie Muylle, la liste des dispositions à respecter pour assurer la sécurité des indépendants, leur personnel et de leurs clients. Ces mesures seront intégrées dans un nouvel arrêté ministériel. Le guide de réouverture de l'Horeca sera également complété par les nouvelles règles et recommandations et sa nouvelle version mise en ligne dès demain sur le site web du SPF Economie. Concrètement:- les règles de distanciation sociale entre clients seront également d'application- les tables seront disposées afin de garantir un intervalle d'1,5 m entre chaque client, - pas être plus de 10 maximum par table, dans le respect des nouvelles règles relatives aux contacts sociaux. Il sera néanmoins possible de déroger à cette règle d'1,5 m à condition que des parois de protection en plexiglas ou d'autres barrières physiques soient disposées entre les tables. Du gel hydroalcoolique devra également être mis à disposition du personnel et des clients. Afin d'éviter tout risque de contamination, les chaises et tables seront désinfectées après chaque passage de client. Sur la table, les pots de beurre, de sel, de poivre, d'huile et de vinaigre de bouteilles de ketchup, de paniers à pain, d'objet de décoration seront interdits. Seules des nappes, napperons, sets de table, serviettes en papier seront autorisés. Les restaurants pourront rester ouverts jusqu'à une heure du matin sauf si l'autorité communale impose de fermer plus tôt. Cela permettra aux restaurateurs qui le souhaitent d'organiser deux services. Les clients fumeurs pourront sortir à l'extérieur pour fumer tout en respectant les règles de distanciationDans les hôtels, les boissons de bienvenue ou en libre-service seront interdites et les minibars seront vides. Les gestionnaires sont invités à limiter au maximum les contacts avec les clients en élaborant des options d'enregistrement et de départ alternatifs. Les clés seront désinfectées et une attention particulière sera portée à la désinfection de certaines zones de la chambre telles que les interrupteurs ou les poignées Enfin, il n'y aura pas de registre des visiteurs.Il y aura vraisemblablement des soutiens financiers pour l'horeca et la culture mais la Première ministre ne veut pas faire d'annonce maintenant sur ce sujet car ces mesures sont discutées actuellement.