Le 4 avril dernier qu'on a appris qu'Elon Musk avait acheté 9.2% du capital du fameux réseau social Twitter pour la somme de 2.6 milliards d'euros. Quand on pèse comme Elon Musk plus de 200 milliards de dollars, c'est une paille. En fait, avec juste 9.2% du capital, il est d'office le plus gros actionnaire de Twitter

Aeux et celles qui pourraient penser que c'est une lubie de milliardaire, Elon Musk a immédiatement prouvé le contraire en demandant et en obtenant un siège au conseil d'administration de Twitter. Autrement dit, Musk n'est pas là pour faire de la figuration. D'ailleurs, les investisseurs boursiers ne s'y sont pas trompés, comme ils pensent que tout ce que touche Elon Musk se transforme en or, sa simple venue dans le capital de Twitter a fait bondir le cours de l'action de 30%. C'est à moitié étonnant comme information. D'abord, parce qu'Elon Musk a l'habitude de faire grimper ou dégringoler les actions et les crypto-monnaies dont il parle en bien ou en mal selon son humeur.

Avec ses 80 millions de personnes qui le suivent sur Twitter, il fait partie des 10 personnes les plus influentes de Twitter - mais la question que se posent les observateurs, c'est pourquoi acheter Twitter, pour en faire quoi ? a priori, Elon Musk voudrait en faire un réseau social plus libre en terme de prise de parole - il faut partie de eux qui ont été scandalisé de voir l'ancien président Donald Trump être censuré par Twitter - d'accord, mais jusqu'où laisser aller la liberté d'expression - si elle n'est pas modérée, la liberté es uns peut parfois être un danger pour d'autres, et puis, les algorithmes sont fabriqué de manière donner plus de visibilité aux discours haineux, tranchants, sans nuance - l'inverse de la démocratie - d'ailleurs cette prise de contrôle de Twitter montre que les milliardaires de ce monde s'intéressent de près à nos opinions - Jeff Bezos, le patron d'Amazon a pris le contrôle du Washington Post, un autre milliardaire Marc Benioff, le patron de SalesForce a pris le contrôle de Time Magazine et s'immisce d'ailleurs en ce moment dans la campagne présidentielle française via sa filiale française et maintenant, c'est Elon Musk qui a pris le contrôle du plus petit réseau social mais le plus influent - faudra juste voir ce qu'il va en faire, car autant Elon Musk est un génie des affaires, autant c'est un lunatique et un despote dans ses affaires - je vous cite un seul exemple : quand le gendarme de la bourse américaine lui avait demandé de fermer une usine Tesla aux Etats-Unis en raison de la propagation du COVID, il avait traité - via Twitter - les autorités de contrôle d'être... fascistes ! Lorsque la Chine a fermé une usine Tesla en Chine, là, il n'a rien dit - si c'est ça sa vision de la démocratie, on est mal partis - les plus optimistes se disent qu'avec toutes les sociétés qu'il a et ses 7 enfants, Elon Musk n'aura pas le temps de s'occuper de Twitter - pas sûr, Elon Musk nous a souvent étonné, pourquoi changerait-il ?

Le 4 avril dernier qu'on a appris qu'Elon Musk avait acheté 9.2% du capital du fameux réseau social Twitter pour la somme de 2.6 milliards d'euros. Quand on pèse comme Elon Musk plus de 200 milliards de dollars, c'est une paille. En fait, avec juste 9.2% du capital, il est d'office le plus gros actionnaire de TwitterAeux et celles qui pourraient penser que c'est une lubie de milliardaire, Elon Musk a immédiatement prouvé le contraire en demandant et en obtenant un siège au conseil d'administration de Twitter. Autrement dit, Musk n'est pas là pour faire de la figuration. D'ailleurs, les investisseurs boursiers ne s'y sont pas trompés, comme ils pensent que tout ce que touche Elon Musk se transforme en or, sa simple venue dans le capital de Twitter a fait bondir le cours de l'action de 30%. C'est à moitié étonnant comme information. D'abord, parce qu'Elon Musk a l'habitude de faire grimper ou dégringoler les actions et les crypto-monnaies dont il parle en bien ou en mal selon son humeur.Avec ses 80 millions de personnes qui le suivent sur Twitter, il fait partie des 10 personnes les plus influentes de Twitter - mais la question que se posent les observateurs, c'est pourquoi acheter Twitter, pour en faire quoi ? a priori, Elon Musk voudrait en faire un réseau social plus libre en terme de prise de parole - il faut partie de eux qui ont été scandalisé de voir l'ancien président Donald Trump être censuré par Twitter - d'accord, mais jusqu'où laisser aller la liberté d'expression - si elle n'est pas modérée, la liberté es uns peut parfois être un danger pour d'autres, et puis, les algorithmes sont fabriqué de manière donner plus de visibilité aux discours haineux, tranchants, sans nuance - l'inverse de la démocratie - d'ailleurs cette prise de contrôle de Twitter montre que les milliardaires de ce monde s'intéressent de près à nos opinions - Jeff Bezos, le patron d'Amazon a pris le contrôle du Washington Post, un autre milliardaire Marc Benioff, le patron de SalesForce a pris le contrôle de Time Magazine et s'immisce d'ailleurs en ce moment dans la campagne présidentielle française via sa filiale française et maintenant, c'est Elon Musk qui a pris le contrôle du plus petit réseau social mais le plus influent - faudra juste voir ce qu'il va en faire, car autant Elon Musk est un génie des affaires, autant c'est un lunatique et un despote dans ses affaires - je vous cite un seul exemple : quand le gendarme de la bourse américaine lui avait demandé de fermer une usine Tesla aux Etats-Unis en raison de la propagation du COVID, il avait traité - via Twitter - les autorités de contrôle d'être... fascistes ! Lorsque la Chine a fermé une usine Tesla en Chine, là, il n'a rien dit - si c'est ça sa vision de la démocratie, on est mal partis - les plus optimistes se disent qu'avec toutes les sociétés qu'il a et ses 7 enfants, Elon Musk n'aura pas le temps de s'occuper de Twitter - pas sûr, Elon Musk nous a souvent étonné, pourquoi changerait-il ?