La plateforme de mobilité Bolt a annoncé lundi avoir effectué une nouvelle levée de fonds de 600 millions d'euros, qui valorise l'entreprise estonienne à plus de quatre milliards d'euros.

La plateforme utilisera ces nouveaux fonds pour "renforcer son nouveau service de livraison de courses", Bolt Market, "dans certains pays où l'entreprise est implantée, ainsi qu'accélérer le développement de ses services de mobilité et de livraison existants", souligne sa direction dans un communiqué. La plateforme qui propose déjà des VTC, des trottinettes et vélos électriques, ainsi que la livraison de repas, veut se renforcer comme "super-app" et principale concurrente européenne d'Uber.

L'entreprise lancera Bolt Market dans 10 pays européens au cours des prochains mois, parmi lesquels les pays baltes et l'Europe centrale, la Suède, le Portugal, la Croatie et la Roumanie. L'équipe de Bolt (ex-Taxify) a levé ces fonds auprès de nouveaux investisseurs américains, les fonds Sequoia, Tekne et Ghisallo, ainsi que d'investisseurs déjà présents à son capital, les fonds américains G Squared, D1 Capital et le Britannique Naya. "Bolt est en train de redéfinir le transport urbain dans une grande partie du monde", a souligné Andrew Reed, partenaire chez Sequoia. Le fondateur de Bolt Markus Villig "est un fondateur passionné qui a construit une entreprise remarquable sur le plan opérationnel, couvrant l'Europe et l'Afrique, et une culture axée sur la mission qui constitue le fondement d'une entreprise durable".

Bolt revendique désormais 75 millions d'utilisateurs dans 45 pays d'Europe et d'Afrique.

La plateforme de mobilité Bolt a annoncé lundi avoir effectué une nouvelle levée de fonds de 600 millions d'euros, qui valorise l'entreprise estonienne à plus de quatre milliards d'euros. La plateforme utilisera ces nouveaux fonds pour "renforcer son nouveau service de livraison de courses", Bolt Market, "dans certains pays où l'entreprise est implantée, ainsi qu'accélérer le développement de ses services de mobilité et de livraison existants", souligne sa direction dans un communiqué. La plateforme qui propose déjà des VTC, des trottinettes et vélos électriques, ainsi que la livraison de repas, veut se renforcer comme "super-app" et principale concurrente européenne d'Uber. L'entreprise lancera Bolt Market dans 10 pays européens au cours des prochains mois, parmi lesquels les pays baltes et l'Europe centrale, la Suède, le Portugal, la Croatie et la Roumanie. L'équipe de Bolt (ex-Taxify) a levé ces fonds auprès de nouveaux investisseurs américains, les fonds Sequoia, Tekne et Ghisallo, ainsi que d'investisseurs déjà présents à son capital, les fonds américains G Squared, D1 Capital et le Britannique Naya. "Bolt est en train de redéfinir le transport urbain dans une grande partie du monde", a souligné Andrew Reed, partenaire chez Sequoia. Le fondateur de Bolt Markus Villig "est un fondateur passionné qui a construit une entreprise remarquable sur le plan opérationnel, couvrant l'Europe et l'Afrique, et une culture axée sur la mission qui constitue le fondement d'une entreprise durable". Bolt revendique désormais 75 millions d'utilisateurs dans 45 pays d'Europe et d'Afrique.