La start-up rejoindra le Business Park d'Awans pour poursuivre le développement de sa technologie brevetée : un cathéter intravasculaire pouvant délivrer à son extrémité des températures situées entre -10 et -20°C dans le but de traiter l'insuffisance coronarienne.
...

La start-up rejoindra le Business Park d'Awans pour poursuivre le développement de sa technologie brevetée : un cathéter intravasculaire pouvant délivrer à son extrémité des températures situées entre -10 et -20°C dans le but de traiter l'insuffisance coronarienne. Afin d'établir au mieux ses activités dans ses nouvelles installations et de lancer un premier programme d'essais cliniques en Suède cette année encore, l'entreprise vient de clore un financement de série B de 7 millions d'euros. De l'argent frais apporté par Noshaq (ex-Meusinvest), la Région wallonne ainsi que les investisseurs existants (Peppermint Venture Partners, Creathor Ventures et Getz Brothers). Ce nouveau financement comprend des fonds propres et des dettes, ainsi que des avances non dilutives consenties par la Région wallonne (DGO6). " Les programmes de financement public en Belgique sont uniques, affirme John Yianni, CEO de CryoTherapeutics. Votre pays compte par ailleurs d'excellents hôpitaux, des laboratoires peuvent être mis à disposition, etc. Nous avons déjà travaillé avec l'université d'Anvers et l'hôpital Middelheim d'Anvers où nous avons effectué une grande partie du travail pré-clinique pour développer notre technologie. Et prochainement, nous allons chercher à étendre notre collaboration avec les acteurs locaux, hôpitaux et autres entreprises offrant des services dont nous avons besoin. " L'entreprise, qui emploie aujourd'hui deux collaborateurs à temps plein et travaille avec plusieurs consultants, compte recruter jusqu'à 15 personnes dans les deux ans. " Nous recherchons des ingénieurs en R&D, des profils cliniques et juridiques, précise le CEO. Notre technologie actuelle est un premier prototype qui nous permet de commencer à générer des données cliniques sur les bénéfices de la cryothérapie dans le traitement des patients. Mais nous devons dès à présent développer la prochaine génération qui conviendra à la commercialisation. "