FNG (Brantano et CKS entre autres), qui connaît des difficultés financières, souhaite demander un report de paiement aux détenteurs des obligations jusqu'à la fin de l'année.

"Ce report donnera au groupe la marge de manoeuvre financière nécessaire et l'occasion de finaliser ses chiffres annuels pour 2019, ainsi que de poursuivre l'élaboration de la future stratégie/du plan de relance du groupe FNG en collaboration avec les différentes parties prenantes", indique-t-il dans un communiqué.

Les assemblées lors desquelles les obligataires seront amenés à se prononcer sont fixées aux 11 et 26 juin.

FNG (Brantano et CKS entre autres), qui connaît des difficultés financières, souhaite demander un report de paiement aux détenteurs des obligations jusqu'à la fin de l'année. "Ce report donnera au groupe la marge de manoeuvre financière nécessaire et l'occasion de finaliser ses chiffres annuels pour 2019, ainsi que de poursuivre l'élaboration de la future stratégie/du plan de relance du groupe FNG en collaboration avec les différentes parties prenantes", indique-t-il dans un communiqué. Les assemblées lors desquelles les obligataires seront amenés à se prononcer sont fixées aux 11 et 26 juin.