Les travailleurs s'opposent au licenciement de 85 personnes et à la généralisation de la sous-traitance dans les départements du nettoyage et de la restauration. "La direction de l'hôtel reste sourde à toute demande de concertation avec les travailleurs", clame le syndicat.

Certains services au niveau de la sécurité ou de la lingerie sont d'ores et déjà traités par des entreprises extérieures, mais avec 85 licenciements sur quelque 180 travailleurs, il s'agit ici, selon la CSC, de faire entrer la sous-traitance au coeur de l'hôtel.

Les travailleurs s'opposent au licenciement de 85 personnes et à la généralisation de la sous-traitance dans les départements du nettoyage et de la restauration. "La direction de l'hôtel reste sourde à toute demande de concertation avec les travailleurs", clame le syndicat.Certains services au niveau de la sécurité ou de la lingerie sont d'ores et déjà traités par des entreprises extérieures, mais avec 85 licenciements sur quelque 180 travailleurs, il s'agit ici, selon la CSC, de faire entrer la sous-traitance au coeur de l'hôtel.