La fédération grecque du tourisme s'attend à un manque à gagner compris entre 250 et 500 millions d'euros après l'annonce de la faillite de Thomas Cook. Les exploitants hôteliers tablent eux sur une perte de 300 millions d'euros.

La Grèce est la troisième destination la plus populaire auprès des clients du voyagiste. En 2018, ce dernier a amené 2,8 millions de touristes dans le pays. Les îles de Crète, Rhodes et Kos sont les destinations les plus plébiscitées. Thomas Cook exploite également en Grèce quatre hôtels et emploie 640 personnes.