Patrik Andersson entrevoit notamment des possibilités de coopération dans des domaines tels que l'électrification, le développement de la 5G, l'économie circulaire, la mobilité verte et les compétences numériques. Mais d'autres secteurs tels que les véhicules connectés et autonomes, la technologie de l'hydrogène, l'internet des objets et la cybersécurité sont également évoqués.

Le gouvernement flamand, qui a les yeux rivés vers le nord, souhaite nouer des liens avec les pays scandinaves, les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Irlande et les pays baltes. Autant de nations dotées d'une économie florissante et innovante, d'un bon climat d'investissement, d'une protection sociale solide et de bonnes infrastructures publiques, selon la Flandre.

Patrik Andersson entrevoit notamment des possibilités de coopération dans des domaines tels que l'électrification, le développement de la 5G, l'économie circulaire, la mobilité verte et les compétences numériques. Mais d'autres secteurs tels que les véhicules connectés et autonomes, la technologie de l'hydrogène, l'internet des objets et la cybersécurité sont également évoqués. Le gouvernement flamand, qui a les yeux rivés vers le nord, souhaite nouer des liens avec les pays scandinaves, les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Irlande et les pays baltes. Autant de nations dotées d'une économie florissante et innovante, d'un bon climat d'investissement, d'une protection sociale solide et de bonnes infrastructures publiques, selon la Flandre.