Dans un communiqué, la FEB appelle les employeurs et les travailleurs "à utiliser cette possibilité de manière responsable et demande aux autorités d'organiser le déploiement de la campagne de vaccination de manière à éviter toute perte inutile de temps de travail. Tous ces éléments forment le message central de l'avis adopté aujourd'hui par le Conseil national du travail.

Congé de vaccination : pour le temps nécessaire à la vaccination

Les partenaires sociaux réunis au sein du Conseil national du travail ont émis un avis sur le congé de vaccination. Grâce à cet avis, les travailleurs qui reçoivent une invitation pour une vaccination ayant lieu pendant les heures de travail ont le droit de s'absenter du travail pendant le temps nécessaire. La notion de temps nécessaire indique qu'il ne s'agit pas d'une demi-journée ou d'une journée entière de congé, mais seulement du temps nécessaire pour se faire vacciner.

L'employeur ne peut pas refuser cette absence, mais le travailleur doit remplir un certain nombre de conditions. Afin de perturber le moins possible l'organisation du travail, les partenaires sociaux demandent dans leur avis que le travailleur communique immédiatement à l'employeur le créneau horaire durant lequel il se fera vacciner. L'invitation et la confirmation du rendez-vous auront valeur de preuve à cet effet. Dans l'avis, les partenaires sociaux demandent également aux entreprises, dans le cadre de la protection de la vie privée, de traiter les documents probants fournis par les travailleurs avec toutes les précautions nécessaires.

Dans un communiqué, la FEB appelle les employeurs et les travailleurs "à utiliser cette possibilité de manière responsable et demande aux autorités d'organiser le déploiement de la campagne de vaccination de manière à éviter toute perte inutile de temps de travail. Tous ces éléments forment le message central de l'avis adopté aujourd'hui par le Conseil national du travail.Congé de vaccination : pour le temps nécessaire à la vaccinationLes partenaires sociaux réunis au sein du Conseil national du travail ont émis un avis sur le congé de vaccination. Grâce à cet avis, les travailleurs qui reçoivent une invitation pour une vaccination ayant lieu pendant les heures de travail ont le droit de s'absenter du travail pendant le temps nécessaire. La notion de temps nécessaire indique qu'il ne s'agit pas d'une demi-journée ou d'une journée entière de congé, mais seulement du temps nécessaire pour se faire vacciner.L'employeur ne peut pas refuser cette absence, mais le travailleur doit remplir un certain nombre de conditions. Afin de perturber le moins possible l'organisation du travail, les partenaires sociaux demandent dans leur avis que le travailleur communique immédiatement à l'employeur le créneau horaire durant lequel il se fera vacciner. L'invitation et la confirmation du rendez-vous auront valeur de preuve à cet effet. Dans l'avis, les partenaires sociaux demandent également aux entreprises, dans le cadre de la protection de la vie privée, de traiter les documents probants fournis par les travailleurs avec toutes les précautions nécessaires.