Selon le syndicaliste, il y aura 125 licenciements secs: 95 chez les ouvriers et 30 chez les employés. Initialement, Bekaert envisageait la suppression de 250 emplois en Belgique.

Le préaccord a été conclu dans la nuit de lundi à mardi. Des assemblées du personnel sont prévues mardi après-midi dans plusieurs usines.

Il y aura des licenciements secs dans l'usine de Zwevegem pour la première fois, selon M. Decavele.

Certains travailleurs pourraient bénéficier du système de chômage avec règlement d'entreprise (RCC). Des primes de départ et des possibilités de départ volontaire sont aussi prévues par le préaccord.