La santé financière de la SNCB s'est améliorée en 2019, souligne l'entreprise ferroviaire. Les produits d'exploitation ont augmenté de 2,3%, à 2,61 milliards d'euros, tandis que les charges d'exploitation ont atteint 2,53 milliards. L'entreprise a également investi 604,6 millions euros pour le service aux voyageurs, principalement dans la modernisation des gares et ateliers ainsi que dans l'entretien et l'achat de matériel roulant.

La dette économique a par ailleurs été réduite de 89,6 millions d'euros et s'élevait fin 2019 à 2,286 milliards d'euros, soit 151 millions en dessous de l'objectif défini par le gouvernement en 2017 (2,437 milliards d'euros).

La SNCB se réjouit par ailleurs de la progression du nombre de voyageurs (+3,9%), de la satisfaction des clients (+11%, à 67%) et de la ponctualité (+3%, à 90,4%) l'année dernière. La recette unitaire moyenne par voyageur a également progressé de 1,5%.

Et pour 2020?

Les résultats financiers de l'année 2020 s'annoncent toutefois plus difficiles en raison de la crise du Covid-19, reconnaît la SNCB. L'impact budgétaire est à ce stade estimé à une perte de 70 millions d'euros de recettes commerciales par mois depuis le début de la crise. L'entreprise ferroviaire a réduit son offre de trains depuis le 16 mars et ne transporte actuellement plus que 10% de passagers par rapport à la normale. Le taux d'occupation des trains est quant à lui de l'ordre de 4 à 5%.

Au 1er janvier, la SNCB comptait 17.539 collaborateurs (équivalents temps plein), contre 17.703 début 2019.

La santé financière de la SNCB s'est améliorée en 2019, souligne l'entreprise ferroviaire. Les produits d'exploitation ont augmenté de 2,3%, à 2,61 milliards d'euros, tandis que les charges d'exploitation ont atteint 2,53 milliards. L'entreprise a également investi 604,6 millions euros pour le service aux voyageurs, principalement dans la modernisation des gares et ateliers ainsi que dans l'entretien et l'achat de matériel roulant. La dette économique a par ailleurs été réduite de 89,6 millions d'euros et s'élevait fin 2019 à 2,286 milliards d'euros, soit 151 millions en dessous de l'objectif défini par le gouvernement en 2017 (2,437 milliards d'euros). La SNCB se réjouit par ailleurs de la progression du nombre de voyageurs (+3,9%), de la satisfaction des clients (+11%, à 67%) et de la ponctualité (+3%, à 90,4%) l'année dernière. La recette unitaire moyenne par voyageur a également progressé de 1,5%.Et pour 2020? Les résultats financiers de l'année 2020 s'annoncent toutefois plus difficiles en raison de la crise du Covid-19, reconnaît la SNCB. L'impact budgétaire est à ce stade estimé à une perte de 70 millions d'euros de recettes commerciales par mois depuis le début de la crise. L'entreprise ferroviaire a réduit son offre de trains depuis le 16 mars et ne transporte actuellement plus que 10% de passagers par rapport à la normale. Le taux d'occupation des trains est quant à lui de l'ordre de 4 à 5%. Au 1er janvier, la SNCB comptait 17.539 collaborateurs (équivalents temps plein), contre 17.703 début 2019.