Le CEO de Starbucks, Kevin Johnson, avait en juin déjà mis en garde au sujet de chiffres plus faibles que les projections des analystes, si bien que les résultats trimestriels n'ont pas créé trop de vagues. Après l'annonce des résultats, les cours de la société ont fluctué.

Il est attendu que les résultats de la chaîne soient meilleurs lors du 4e trimestre, avec un taux de croissance de 3 à 5%. Les résultats annuels de Starbucks devraient être juste en dessous de ses objectifs qui visaient aussi une croissance de 3 à 5% sur toute l'année.

Le CEO de Starbucks, Kevin Johnson, avait en juin déjà mis en garde au sujet de chiffres plus faibles que les projections des analystes, si bien que les résultats trimestriels n'ont pas créé trop de vagues. Après l'annonce des résultats, les cours de la société ont fluctué. Il est attendu que les résultats de la chaîne soient meilleurs lors du 4e trimestre, avec un taux de croissance de 3 à 5%. Les résultats annuels de Starbucks devraient être juste en dessous de ses objectifs qui visaient aussi une croissance de 3 à 5% sur toute l'année.