"2016 est ce que nous appelons une année normale au niveau de la température. 2015 était un peu plus chaude, ce qui a fait que les ménages ont consommé moins de gaz naturel, par exemple pour chauffer leur maison", explique un porte-parole de Fluxys.

Fluxys a acheminé en 2016 un petit peu plus de gaz aux centrales électriques, soit 44,7 TWh (+0,2%).

La consommation industrielle a quant à elle atteint 41,8 TWh l'an dernier, contre 43,1 TWh en 2015, ce qui correspond à une baisse de 3,2%. "La consommation dans l'industrie est moins dépendante des conditions météo", souligne-t-on chez Fluxys. "Elle est beaucoup plus liée à la conjoncture, à l'isolation des lieux de travail ou à l'optimisation des processus de production".

Au total, Fluxys a transporté, en 2016, 179,4 TWh de gaz naturel à destination des particuliers, entreprises et centrales électriques, un total en augmentation de 2,1% par rapport à 2015.

"2016 est ce que nous appelons une année normale au niveau de la température. 2015 était un peu plus chaude, ce qui a fait que les ménages ont consommé moins de gaz naturel, par exemple pour chauffer leur maison", explique un porte-parole de Fluxys. Fluxys a acheminé en 2016 un petit peu plus de gaz aux centrales électriques, soit 44,7 TWh (+0,2%). La consommation industrielle a quant à elle atteint 41,8 TWh l'an dernier, contre 43,1 TWh en 2015, ce qui correspond à une baisse de 3,2%. "La consommation dans l'industrie est moins dépendante des conditions météo", souligne-t-on chez Fluxys. "Elle est beaucoup plus liée à la conjoncture, à l'isolation des lieux de travail ou à l'optimisation des processus de production". Au total, Fluxys a transporté, en 2016, 179,4 TWh de gaz naturel à destination des particuliers, entreprises et centrales électriques, un total en augmentation de 2,1% par rapport à 2015.