Dans l'industrie manufacturière, les chefs d'entreprise portent un regard toujours plus positif sur leur situation actuelle, et notamment sur le niveau de leurs stocks. Ils s'attendent également à ce que l'emploi continue de progresser dans les trois prochains mois.

Dans les services aux entreprises, l'indicateur a augmenté grâce aux perspectives plus optimistes des chefs d'entreprises concernant leur activité propre et la demande générale du marché.

Selon la BNB, le recul observé dans la construction résulte d'une contraction du carnet de commandes et d'une utilisation nettement moindre du matériel. Les chefs d'entreprise anticipent cependant une légère hausse de la demande dans les trois prochains mois.

Dans le commerce, où l'indicateur s'est de nouveau replié après un vif rebond en juillet, toutes les composantes se sont dégradées, en particulier celles relatives aux perspectives d'emploi et, dans une plus large mesure encore, les prévisions de commandes auprès des fournisseurs.

Dans l'industrie manufacturière, les chefs d'entreprise portent un regard toujours plus positif sur leur situation actuelle, et notamment sur le niveau de leurs stocks. Ils s'attendent également à ce que l'emploi continue de progresser dans les trois prochains mois. Dans les services aux entreprises, l'indicateur a augmenté grâce aux perspectives plus optimistes des chefs d'entreprises concernant leur activité propre et la demande générale du marché. Selon la BNB, le recul observé dans la construction résulte d'une contraction du carnet de commandes et d'une utilisation nettement moindre du matériel. Les chefs d'entreprise anticipent cependant une légère hausse de la demande dans les trois prochains mois. Dans le commerce, où l'indicateur s'est de nouveau replié après un vif rebond en juillet, toutes les composantes se sont dégradées, en particulier celles relatives aux perspectives d'emploi et, dans une plus large mesure encore, les prévisions de commandes auprès des fournisseurs.