La courbe synthétique globale, qui reflète la tendance conjoncturelle sous-jacente, atteint 10,1 contre 9,8 en juin.

La stabilisation dissimule toutefois des disparités selon les secteurs d'activité : le commerce et l'industrie manufacturière poussent la confiance au plus haut tandis qu'elle régresse dans les services aux entreprises et surtout la construction.

Ainsi, "l'embellie se poursuit pour le troisième mois consécutif dans le commerce sous l'impulsion d'un net redressement des prévisions de la demande et de celles relatives aux commandes auprès des fournisseurs", commente la BNB. Les prévisions d'emploi ont été, elles, revues à la baisse par rapport au mois précédent où elles avaient fortement progressé.

Dans l'industrie manufacturière, l'amélioration de la confiance repose surtout sur une appréciation plus favorable du niveau des stocks.

Le secteur de la construction fait, lui, grise mine, avec tous les indicateurs à la baisse en juillet. Pour les services aux entreprises, les prévisions d'activité ont fortement chuté, ce qui a été compensé presque entièrement par une vision plus favorable du niveau d'activité actuel.

La courbe synthétique globale, qui reflète la tendance conjoncturelle sous-jacente, atteint 10,1 contre 9,8 en juin. La stabilisation dissimule toutefois des disparités selon les secteurs d'activité : le commerce et l'industrie manufacturière poussent la confiance au plus haut tandis qu'elle régresse dans les services aux entreprises et surtout la construction. Ainsi, "l'embellie se poursuit pour le troisième mois consécutif dans le commerce sous l'impulsion d'un net redressement des prévisions de la demande et de celles relatives aux commandes auprès des fournisseurs", commente la BNB. Les prévisions d'emploi ont été, elles, revues à la baisse par rapport au mois précédent où elles avaient fortement progressé. Dans l'industrie manufacturière, l'amélioration de la confiance repose surtout sur une appréciation plus favorable du niveau des stocks. Le secteur de la construction fait, lui, grise mine, avec tous les indicateurs à la baisse en juillet. Pour les services aux entreprises, les prévisions d'activité ont fortement chuté, ce qui a été compensé presque entièrement par une vision plus favorable du niveau d'activité actuel.