Pour l'occasion, le ministre flamand de l'Économie, Philippe Muyters, s'est servi la première bière de cette marque sur le territoire de la péninsule.

"La santé économique de la brasserie Halve Maan a été l'une des plus florissantes dans notre pays au cours de la dernière décennie, avec annuellement une croissance à deux chiffres", a déclaré le ministre N-VA, qui a ajouté que le gouvernement flamand avait soutenu financièrement la société à plusieurs reprises. "Et la brasserie continue de se développer puisqu'elle exporte aujourd'hui dans plus de 40 pays à travers le globe", a-t-il souligné.

La Blanche de Bruges, qui est brassée dans le centre historique de la Venise du Nord, sera distribuée dans certains bars branchés ainsi que dans des commerces spécialisés en bières en Corée du Sud.

Comme son nom l'indique, la Blanche de Bruges est une bière blanche, composée de froment et brassée avec de la coriandre et de l'écorce d'orange amère (également appelé écorce de Curaçao). Ces arômes typiques sont très populaires en Asie, ce qui offre un potentiel intéressant pour le secteur.

Plusieurs bières de la brasserie Halve Maan sont déjà présentes dans certaines régions de la presqu'île. C'est le cas notamment de la "Brugse Zot" et de la "Straffe Hendrik". Le contrat signé mardi comprend d'ailleurs une intensification de leur commercialisation.

La brasserie Halve Maan est une entreprise familiale dont le savoir-faire de brassage se transmet depuis cinq générations. L'actuel patron, Xavier Vanneste, avait réussi en début d'année à ré-acquérir la Blanche de Bruges, qui était un temps passée dans les mains d'Alken-Maes, deuxième groupe brassicole en Belgique.