En mai dernier, le géant suisse de l'alimentation Nestlé avait annoncé la signature d'un accord pour obtenir une licence sur des produits du groupe Starbucks, pour 7,15 milliards de dollars (5,97 milliards d'euros). Cette alliance, qui doit permettre au groupe propriétaire des marques Nescafé et Nespresso de se renforcer en Amérique du Nord, donne ses premiers fruits aujourd'hui.

Au total, 24 nouveaux produits seront lancés à travers le monde. Dont notamment des cafés en grains ou torréfiés et moulus, ainsi que les toutes premières capsules Starbucks compatibles avec les systèmes propriétaires à Nespresso et Nescafé Dolce Gusto. Nestlé commencera à commercialiser ces produits, dans les supermarchés ou via l'e-commerce, dans plusieurs marchés à travers l'Asie, l'Europe, l'Amérique latine, le Moyen-Orient et les États-Unis dans les prochains jours.

La Belgique fera partie de la première vague de pays concernés et onze produits y seront commercialisés (ainsi qu'au Luxembourg) dès la fin mars. "Elle est un marché très important pour nous", justifie Patrice Bula. "La marque Starbucks y est bien connue et la capacité du marché y est très forte." Selon une étude réalisée l'an dernier en Belgique, relayée par Nestlé, 85% des foyers belges boivent du café.