En 2020, 19% des entreprises de l'Union européenne (UE) ont déclaré que leurs ventes en ligne atteignaient au moins 1% de leur chiffre d'affaires total. Une augmentation de 1 point de pourcentage (pp) par rapport à 2019 et de 6 pp par rapport à 2010.

Cette importante croissance - enregistrée dans 21 des 27 pays d'Europe - a été évidemment accentuée par la pandémie de coronavirus et les restrictions de circulation, qui ont conduit les clients et les entreprises à privilégier la vente en ligne.

Des chiffres publiés par Eurostats, la direction européenne chargée de l'information statistique.

La Belgique et la Finlande en tête de classement

Ils sont cinq pays à dépasser les 30% d'entreprises pratiquant la vente en ligne en 2020 (ventes en ligne représentant au moins 1% de leur chiffre d'affaires total).

Le leader européen dans le secteur est le Danemark, enregistrant la plus forte proportion, avec 38%, identique à l'année précédente. L'Irlande et la Suède arrivent en deuxième position avec 34% chacun, enregistrant une augmentation respective de 1 et 3 pp par rapport à 2019. La Lituanie et la Belgique ferment la marche, avec respectivement 32 et 31%.

Mais si on regarde en termes de croissance, la Belgique prend la tête de ce classement européen, à égalité avec la Finlande. Les deux pays ont en effet enregistré la plus forte augmentation du nombre d'entreprises vendant en ligne en 2020. Une hausse de 5 pp chacun.

Les ventes intra-nationales privilégiées

Comme les années précédentes, il est plus fréquent pour les entreprises de vendre à des clients de leur propre pays.

Au niveau européen, en 2020, c'est 22% des entreprises dont les ventes en ligne sont destinées à des clients nationaux. Les ventes à des clients d'autres pays de l'UE sont majoritaires pour 9% des entreprises, et celles pour des clients du reste du monde sont plus fréquentes pour 5% des entreprises.

La Belgique enregistre un bilan un peu différent de la moyenne européenne. Ainsi, si 30% des entreprises déclarent effectuer davantage de ventes en ligne à des clients belges en 2020, elles sont 16% à déclarer en faire davantage vers des clients européens. La Belgique se retrouve même deuxième du classement européen en ce qui concerne cette dernière variable, derrière l'Autriche.

Davantage d'entreprises qui développent leur propre plateforme

En outre, les entreprises privilégient leur propre plateforme aux places de marché de e-commerce.

Ainsi, en 2020, 19% des entreprises de l'Union européenne ont réalisé des ventes en ligne à l'aide de sites web ou d'applications. Elles sont 17% à avoir réalisé leurs ventes en ligne via leur propre site web ou leur propre application, et 8% via une plateforme de commerce électronique.

En Belgique, c'est 24% des entreprises qui ont effectué leurs ventes en ligne via leur propre site ou application. Là encore, une forte augmentation de 5 pp par rapport à 2019. Elles sont 7% à être passées par des plateformes de e-commerce.

Aurore Dessaigne

En 2020, 19% des entreprises de l'Union européenne (UE) ont déclaré que leurs ventes en ligne atteignaient au moins 1% de leur chiffre d'affaires total. Une augmentation de 1 point de pourcentage (pp) par rapport à 2019 et de 6 pp par rapport à 2010. Cette importante croissance - enregistrée dans 21 des 27 pays d'Europe - a été évidemment accentuée par la pandémie de coronavirus et les restrictions de circulation, qui ont conduit les clients et les entreprises à privilégier la vente en ligne. Des chiffres publiés par Eurostats, la direction européenne chargée de l'information statistique.Ils sont cinq pays à dépasser les 30% d'entreprises pratiquant la vente en ligne en 2020 (ventes en ligne représentant au moins 1% de leur chiffre d'affaires total). Le leader européen dans le secteur est le Danemark, enregistrant la plus forte proportion, avec 38%, identique à l'année précédente. L'Irlande et la Suède arrivent en deuxième position avec 34% chacun, enregistrant une augmentation respective de 1 et 3 pp par rapport à 2019. La Lituanie et la Belgique ferment la marche, avec respectivement 32 et 31%.Mais si on regarde en termes de croissance, la Belgique prend la tête de ce classement européen, à égalité avec la Finlande. Les deux pays ont en effet enregistré la plus forte augmentation du nombre d'entreprises vendant en ligne en 2020. Une hausse de 5 pp chacun. Comme les années précédentes, il est plus fréquent pour les entreprises de vendre à des clients de leur propre pays. Au niveau européen, en 2020, c'est 22% des entreprises dont les ventes en ligne sont destinées à des clients nationaux. Les ventes à des clients d'autres pays de l'UE sont majoritaires pour 9% des entreprises, et celles pour des clients du reste du monde sont plus fréquentes pour 5% des entreprises.La Belgique enregistre un bilan un peu différent de la moyenne européenne. Ainsi, si 30% des entreprises déclarent effectuer davantage de ventes en ligne à des clients belges en 2020, elles sont 16% à déclarer en faire davantage vers des clients européens. La Belgique se retrouve même deuxième du classement européen en ce qui concerne cette dernière variable, derrière l'Autriche. En outre, les entreprises privilégient leur propre plateforme aux places de marché de e-commerce. Ainsi, en 2020, 19% des entreprises de l'Union européenne ont réalisé des ventes en ligne à l'aide de sites web ou d'applications. Elles sont 17% à avoir réalisé leurs ventes en ligne via leur propre site web ou leur propre application, et 8% via une plateforme de commerce électronique. En Belgique, c'est 24% des entreprises qui ont effectué leurs ventes en ligne via leur propre site ou application. Là encore, une forte augmentation de 5 pp par rapport à 2019. Elles sont 7% à être passées par des plateformes de e-commerce.Aurore Dessaigne