"La situation devient de plus en plus critique. Si les autorités n'interviennent pas rapidement, nous nous dirigeons à court terme vers un problème d'absentéisme insurmontable pour nos entreprises. Et cela risque de tourner à la catastrophe lorsque les écoles rouvriront la semaine prochaine", déclare le responsable de l'Unizo.

M. Van Assche insiste sur le fait que de nombreux pays ont déjà adapté ces règles de quarantaine. "Et si même les virologues avancent des arguments scientifiques, qu'est-ce qu'on attend encore?"

Unizo demande à ce que les personnes entièrement vaccinées qui ne présentent pas de symptômes ou qui ont un test au coronavirus négatif, puissent sortir de quarantaine le plus rapidement possible après avoir été exposées à un contact à haut risque. "La quarantaine est également beaucoup trop longue pour quelqu'un de vacciné, contaminé, mais qui ne présente pas de symptômes. D'autres pays ont déjà montré qu'on pouvait se montrer plus efficace en la matière", conclut Danny Van Assche.

"La situation devient de plus en plus critique. Si les autorités n'interviennent pas rapidement, nous nous dirigeons à court terme vers un problème d'absentéisme insurmontable pour nos entreprises. Et cela risque de tourner à la catastrophe lorsque les écoles rouvriront la semaine prochaine", déclare le responsable de l'Unizo. M. Van Assche insiste sur le fait que de nombreux pays ont déjà adapté ces règles de quarantaine. "Et si même les virologues avancent des arguments scientifiques, qu'est-ce qu'on attend encore?" Unizo demande à ce que les personnes entièrement vaccinées qui ne présentent pas de symptômes ou qui ont un test au coronavirus négatif, puissent sortir de quarantaine le plus rapidement possible après avoir été exposées à un contact à haut risque. "La quarantaine est également beaucoup trop longue pour quelqu'un de vacciné, contaminé, mais qui ne présente pas de symptômes. D'autres pays ont déjà montré qu'on pouvait se montrer plus efficace en la matière", conclut Danny Van Assche.